Plus de 10 000 $ collectés pour aider les sinistrés

Plus de 10 000 $ ont été récoltés lors de... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Plus de 10 000 $ ont été récoltés lors de la cueillette de fonds pour les sinistrés des inondations, organisée par la Croix-Rouge section Haute-Yamaska/Brome-Missisquoi à la caserne du Service des incendies de Granby vendredi.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Samuel Leblanc, stagiaire à la voix de l'Est.
Samuel Leblanc
La Voix de l'Est

(Granby) Plus de 10 000 $ ont été amassés lors de la collecte de fonds qui s'est tenue à la caserne des pompiers de Granby, vendredi, pour venir en aide aux sinistrés des régions touchées par les inondations.

« On a eu des donateurs très très généreux. Pour nous, c'est une très belle cueillette. Dix mille merci aux gens de Granby ! », se réjouit Lucille Whissell, responsable des communications à la Croix-Rouge des régions de la Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi, l'organisme à l'origine de cette collecte de fonds.

« On a des bénévoles qui sont partis aider les sinistrés à Gatineau, à Trois Rivières, à Beaupré, mais nous qui sommes restés sur place ici, on a décidé qu'on ne pouvait pas rester là à ne rien faire. Donc, on a préparé cette collecte-là », explique Mme Whissell. 

La formule a plu aux pompiers de la ville, qui n'ont pas été appelés en renfort pour venir en aide aux sinistrés. Pour ne pas rester passif face à la catastrophe, le Service des incendies n'a pas hésité une seconde à prêter une parcelle de son terrain à la Croix-Rouge.

Des pompiers étaient d'ailleurs sur place pour aider les bénévoles à récolter les dons. « Pour l'instant, c'est notre façon de contribuer », affirme Simon Boutin, chef des opérations du Service des incendies de Granby.

« Par ailleurs, reprend-il, on a contacté le Centre des opérations de la sécurité civile pour leur dire qu'on était prêts à les aider, qu'on avait du personnel et de l'équipement qu'on pouvait prêter. Aussi, au niveau des travaux publics, on a de la machinerie et des employés qui pourraient se déplacer. On n'a pas eu d'appel encore de la Sécurité civile, mais on vient d'avoir un appel des Affaires municipales. On est en stand-by si jamais les besoins de personnel se font sentir en fin de semaine. »

Mme Whissell se réjouit de l'implication des pompiers, sans quoi la cueillette de la Croix-Rouge n'aurait pas été un aussi grand succès.

« On remercie les gens de nous encourager et de venir en aide aux sinistrés », souligne quant à lui Simon Boutin.

Où iront les dons ?

Lucille Whissell explique que la totalité des dons ira au Fonds national dédié aux inondations, et que l'argent sera partagé entre tous les sinistrés. « L'argent va servir à la phase de rétablissement, quand les gens vont retourner dans leur résidence, pour les aider à repartir du bon pied, faire des réparations, les aider financièrement à se rebâtir une vie. »

Elle souligne également que certains donateurs ont fait preuve d'une générosité exemplaire, contribuant à coups de plusieurs billets bruns.

Rappelons qu'il est toujours possible de faire un don en ligne pour aider les sinistrés en visitant le www.croixrouge.ca.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer