Traversée du Canada à la course: en avance sur leur horaire

Jean-Christophe Renaud, Mickaël Houle et Christopher Gagné traversent... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Jean-Christophe Renaud, Mickaël Houle et Christopher Gagné traversent le Canada pour la cause de l'activité physique. Les deux premiers mois de leur périple ont été particulièrement ardus.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

(Granby) Malgré la neige, le vent et les routes pentues des provinces maritimes, Christopher Gagné et Jean-Christophe Renaud sont en avance dans leur projet un peu fou de traverser le Canada d'est en ouest à la course.

Les élèves de 3e cycle de l'école primaire... (Janick Marois, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Les élèves de 3e cycle de l'école primaire des Bâtisseurs ont écouté attentivement le duo d'émules de Terry Fox qui leur ont parlé de leur expérience.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partis le 11 mars de St-Jean de Terre-Neuve, le duo d'émules de Terry Fox a déjà parcouru 2500 km, soit plus qu'il n'en avait prévus pour cette étape. Arrêtés à Magog, ils ont profité de leurs quelques jours de congé pour rendre visite aux élèves de 3e cycle de l'école primaire des Bâtisseurs, jeudi, et leur parler de leur expérience.

« Le début n'a pas été facile », indique le Waterlois Jean-­Christophe Renaud. L'équipe - aussi composée du chauffeur de véhicule récréatif/massothérapeute Mickaël Houle - a fait face à des vents extrêmes et à la plus grosse tempête de neige de l'année dans la province la plus orientale du pays.

Les coureurs ont dû cheminer temporairement derrière leur bolide pour se cacher des intempéries. Ils ne se sont interrompus que lorsqu'un poids lourd s'est renversé juste devant eux, à cause du vent...

Blessures

Heureusement, la tempête s'est calmée. « Les gens nous disaient : Terre-Neuve, c'est tellement plus beau l'été ! , dit M. Gagné, au mollet tatoué d'une semelle. Ils étaient super prêts à nous aider, et hospitaliers. »

L'athlète de Stukely-Sud a aussi dû composer avec une excroissance au talon, et son comparse avec une blessure au pied. « La deuxième semaine, j'ai dû marcher, dit Jean-Christophe. Pour un coureur, c'est dur sur l'orgueil ! »

Rien pour arrêter « les deux Chris » dans leur périple de 7700 km visant à faire, d'un océan à l'autre, la promotion de l'exercice et des bonnes habitudes de vie. « C'est tellement important de bouger, dit M. Renaud. On va traverser le Canada pour le dire à tout le monde. »

À tour de rôle, ils se relaient pour franchir chacun 30 km par jour, cinq jours par semaine. On peut les suivre et faire un don via leur site internet www.courspourtavie.ca, et aussi les accompagner physiquement durant leur course.

Rares dons

Ils espèrent amasser 200 000 $ ; après avoir payé leurs frais, la moitié de cette somme ira en projets en alimentation et en activité physique. Mais pour l'instant, le pécule se fait rare, reconnaît Jean-Christophe Renaud. 

« C'est le volet le plus tough. C'est difficile de donner pour une cause aussi large que la santé, et on ne veut pas lancer un message de peur non plus. »

MM. Gagné et Renaud prévoient rejoindre Vancouver en octobre, peut-être plus tôt. D'ici là, ils feront le trajet Magog-Waterloo, le 18 mai, en compagnie d'une cinquantaine d'élèves de Val-des-Cerfs. Deux jours plus tard, le Tour du lac Waterloo Cours pour ta vie leur permettra d'amasser 1 $ pour chaque boucle faite par les participants, gracieuseté des commerçants locaux.

« On y va une journée à la fois, dit Jean-Christophe. On n'a pas d'objectif de vitesse. Quand tu penses trop gros, ça fait peur ! Plein de gens nous ont dit que notre projet ce n'était pas possible, mais on est en train de le faire. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer