Course à la mairie de Cowansville: Sylvie Beauregard se lance

Sylvie Beauregard... (Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Sylvie Beauregard

Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Samuel Leblanc, stagiaire à la voix de l'Est.
Samuel Leblanc
La Voix de l'Est

(Cowansville) Écoutant les demandes qu'elle dit recevoir depuis 2009, la conseillère Sylvie Beauregard a décidé de faire le saut. La représentante depuis 8 ans du quartier Fodyce a annoncé officiellement, mardi, qu'elle briguera la mairie de Cowansville aux prochaines élections municipales, en novembre.

Mme Beauregard, qui pourrait devenir la première femme à siéger à ce poste, préférait attendre le bon moment avant de se lancer. « Je voulais commencer par être conseillère municipale, pour connaître le rôle d'un élu, pour développer des compétences, et pour m'assurer que le métier me passionne avant d'accepter de grandes responsabilités. Après 8 ans, je peux confirmer que j'ai la piqûre et la passion ! », a-t-elle lancé d'entrée de jeu lors de l'annonce de sa candidature. 

L'économie, l'environnement, et l'implication citoyenne

Après deux mandats à titre de conseillère municipale, la mère de famille de 56 ans, qui est aussi gestionnaire d'entreprise depuis 35 ans, estime savoir ce dont la municipalité de Cowansville a besoin pour rayonner économiquement. 

« Depuis 25 ans, je suis directrice générale de la Société de Formation industrielle de l'Estrie (SOFIE), un organisme de formation des entreprises. Les enjeux économiques du domaine des affaires, je les connais. Je les côtoie au quotidien », assure-t-elle. Mme Beauregard vise la création d'emplois, notamment par l'appui aux commerçants déjà présents, mais également en favorisant la création de nouvelles entreprises à Cowansville, pour ainsi attirer de jeunes familles. 

Mais si la titulaire d'une maîtrise en éducation (volet gestion de la formation) de l'Université de Sherbrooke connaît les enjeux économiques de sa Ville, elle n'en fait pas son unique cheval de bataille. Elle mise également sur une prise en charge des aînés et du problème de vieillissement de la population, ainsi que sur un plan de développement durable, respectueux de l'environnement, notamment en ce qui concerne le lac Davignon. L'aspirante mairesse souhaite mettre sur pied un fonds qui viserait à protéger le lac, qui est la source d'eau potable de la municipalité. 

Mais c'est d'abord la notion d'engagement envers les citoyens qui revient dans son discours. « Pour moi, la mission d'une municipalité, d'abord, c'est une administration municipale présente et à l'écoute pour répondre à ses citoyens. Et ce parce que le citoyen est, et doit être, au coeur des décisions et des actions municipales ». 

Et pour faire de cette volonté une réalité, elle propose de revoir la formule des conseils municipaux. « Il faut trouver un moyen de vulgariser, parce que les citoyens viennent, mais le langage est technique. Ce n'est pas clair pour tout le monde », a dit Mme Beauregard en entrevue avec La Voix de l'Est. Rapidement, elle a lancé l'idée de mini-reportages qui serviraient à vulgariser, dans le but d'intéresser plus de citoyens à la politique municipale. Mais elle ignore encore à ce jour comment lesdits reportages pourraient être diffusés et qui les feraient.

 Elle souhaite également créer une plateforme qui permettrait aux citoyens de partager leurs idées. « 13 312 têtes, ça vaut mieux qu'une seule ! »

Parlant d'implication citoyenne

Quelques partisans de Mme Beauregard présents à l'annonce ont exprimé ce qu'elle représentait pour eux. Pour Guy et Claire Noiseux, citoyens de Cowansville depuis 40 ans, c'est le soutien qu'elle souhaite offrir aux aînés qui les intéresse, ainsi que son plan de développement économique. D'autres ont dit juger son plan cohérent. Un citoyen l'a qualifié de « femme non seulement intelligente, mais également femme de coeur ».

Duel

Mme Beauregard déposera sa candidature officielle en septembre. Présentement, un seul autre candidat a dit convoiter la mairie de Cowansville : Réjean Lehoux. L'homme de 68 ans impliqué de plusieurs façons à Cowansville mise quant à lui sur l'économie sociale, le maintien des actifs municipaux et la taxation. Selon Mme Beauregard, le principal élément qui la démarque de son adversaire est son expérience en tant que conseillère municipale de Cowansville. En effet, M. Lehoux n'a occupé cette fonction qu'à Lac-Brome.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer