Des voisins de l'Autodrome Granby toujours inquiets

L'annonce d'une course de type bootcamp le 19... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

L'annonce d'une course de type bootcamp le 19 août à l'Autodrome Granby a incité des voisins du site, dont Pierre-Olivier Labart, à réitérer leurs craintes au sujet des projets de diversification de l'endroit.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) L'annonce d'une course de type bootcamp le 19 août à l'Autodrome Granby a incité des voisins du site à réitérer leurs craintes aux élus municipaux au sujet des projets de diversification de l'endroit.

Aucun événement du genre n'est prévu à l'Autodrome, a toutefois précisé d'emblée Dominique Desmet, urbaniste senior et chargé de projets au développement du territoire à la Ville de Granby, à la suite de l'intervention d'un citoyen à ce sujet lundi soir, lors d'une séance extraordinaire du conseil.

« Ce n'est pas supposé se faire à l'Autodrome. C'est une erreur du promoteur de l'événement et non de l'Autodrome. M. Lussier (Dominic, le promoteur de l'Autodrome Granby) ne comprend pas que ça n'ait pas été enlevé du site Internet (de Bootcamp Race). Il lui a demandé de façon formelle de l'enlever parce que ça induit les gens en erreur », a affirmé M. Desmet.

Ce dernier a également laissé savoir que les propriétaires de l'Autodrome n'ont toujours pas déposé de projet à la Ville. « Le promoteur est encore en réflexion. Il est en train de réexaminer ses demandes à la lumière de la consultation publique qui a été réalisée », affirme M. Desmet. 

En janvier dernier, environ 225 résidants du secteur ont participé à une rencontre informelle organisée par l'Autodrome sur les différentes avenues envisagées pour diversifier les activités de l'endroit. Plusieurs ont exprimé leur exaspération concernant le bruit et la poussière abondante générés par les activités du site.

« On tient à avoir notre qualité de vie dans ce quartier-là », a fait valoir lundi soir Pierre-Olivier Labart, un résidant de la rue Forand. 

Entendus

Dominique Demest assure que les citoyens ont été entendus. La Ville a invité le promoteur de l'Autodrome à tenir compte des contraintes liées à la poussière et au bruit. Selon l'urbaniste senior, il a également été demandé que des correctifs soient apportés à la clôture qui ceinture le site afin de restreindre l'accès aux lieux. 

L'Autodrome pourrait-il obtenir un permis d'un jour pour la tenue d'un événement spécial ?, s'est enquis M. Labart. 

« Non, les activités supplémentaires qui seront demandées par M. Lussier devront passer par une modification de la réglementation d'urbanisme. C'est ce que nous avons dit en janvier lors de la consultation informelle ; ça n'a pas changé. Ce sont les mêmes règles du jeu », affirme Dominique Desmet. 

Selon lui, si le promoteur dépose un projet et que le conseil municipal décide d'aller de l'avant avec l'adoption d'un premier projet de règlement, il y aura consultation publique. Le processus sera aussi soumis aux personnes habiles à voter. « Mais pour l'instant, on n'est pas rendus là », dit M. Desmet. 

« Le message que j'ai passé au promoteur, c'est que plus il réduit le nombre d'activités supplémentaires et plus il prend des mesures pour atténuer à la fois le bruit et la poussière, plus il augmente de ce fait les chances d'acceptation. La balle est dans son camp », dit l'urbaniste senior et chargé de projets au développement du territoire.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer