Chauffard récidiviste: un an de prison pour Yvon Brosseau

Yvon Brosseau avait été arrêté en janvier pour... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Yvon Brosseau avait été arrêté en janvier pour une 7e infraction liée à la conduite automobile.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

(Granby) Un chauffard récidiviste - notamment en matière d'alcool au volant - aura de nouveau le temps de réfléchir aux conséquences de ses actes.

Le tribunal a condamné Yvon Brosseau à 12 mois de prison pour avoir conduit alors que cela lui était interdit. Lors de son arrestation, en janvier, il était interdit à l'homme de 63 ans de Granby de prendre le volant à la suite d'une précédente condamnation pour délit de fuite.

Il avait fauché une cycliste, Andrée Carbonneau, en circulant sur le boulevard Pierre-Laporte sur l'heure du midi le 1er mai 2013. M. Brosseau ne s'était pas arrêté après la collision et l'infirmière de 54 ans est morte de ses blessures. 

Le chauffard avait aussi tenté de camoufler les traces de l'impact en magasinant des pièces de rechange pour sa voiture. C'est d'ailleurs un ferrailleur qui a donné son signalement et permis aux policiers de l'arrêter deux jours plus tard.

Difficilement crédible

À son procès, le menuisier et père de deux enfants, qui s'exprime difficilement à la suite d'une trachéotomie, a soutenu qu'il croyait avoir frappé un cerf, une affirmation qualifiée de « difficilement crédible » par le juge Érick Vanchestein, de la Cour du Québec. Il n'y avait pas de preuve qu'il était en état d'ébriété ce jour-là, mais il ne détenait pas de permis valide.

Pour ce crime, il avait écopé de 28 mois de pénitencier. « Les nombreux signaux qu'il a eus par le passé ne semblent pas avoir permis à l'accusé de modifier son comportement », avait déclaré le juge Vanchestein.

On peut aisément qualifier Yvon Brosseau d'incorrigible chauffard puisque ces deux dernières condamnations s'ajoutent à cinq autres en 18 ans, toutes reliées à l'alcool au volant ou à une interdiction de conduire. Il a aussi été condamné à six mois de prison pour fraude en 1993.

S'ajoute aussi à son dossier une pléthore de contraventions pour des infractions au Code de la route.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer