L'actualité en bref

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Alcool dans des parcs : expérience concluante

GRANBY - Le projet pilote réalisé depuis un an ayant été concluant, la consommation d'alcool sera dorénavant permise de façon permanente dans trois parcs municipaux, ont décidé les élus de Granby.

La réglementation a été révisée en ce sens. Détail important : la consommation d'alcool est acceptée, mais lors d'un repas en plein air. Et seuls les parcs Victoria, Daniel-Johnson et Pelletier sont visés par cette mesure.

Le conseiller Jocelyn Dupuis s'y est à nouveau opposé. « Je suis constant dans mes décisions », a-t-il justifié lors de la dernière séance du conseil municipal. L'an dernier, il avait aussi été le seul à émettre des réserves lors de la mise en place du projet pilote.

« La situation actuelle n'est vraiment pas problématique, alors pourquoi créer une future possibilité d'avoir des problèmes ? », avait avancé M. Dupuis.

Mais le maire Pascal Bonin a affirmé lundi qu'aucun incident lié au projet pilote n'a été signalé au cours de la dernière année. Marie-France Létourneau

La journée sportive Bougeons ensemble reportée

À trois jours de la date prévue de l'événement, les organisateurs de la journée sportive Bougeons ensemble ont préféré reporter le tout au mois prochain.

Accessible gratuitement, ce rassemblement intergénérationnel devrait donc plutôt se tenir le samedi 3 juin, de 9 h à 16 h, toujours au parc Daniel-Johnson de Granby. Les organisateurs craignaient notamment que la pluie ne vienne gâcher la fête.

« Il y a six pouces d'eau au parc Daniel-Johnson. On n'installera pas des gens, dont des personnes âgées, dans des chaises pour prendre un pique-nique dans l'eau. Peut-être qu'il va faire beau samedi, mais on annonce très mauvais demain (jeudi). (...) Ce n'est pas une journée aquatique qu'on veut faire », indique le professeur d'éducation physique à la retraite Michel Dessureault.

Des partenaires demandaient également l'approbation finale avant de passer certaines commandes. Loin de se décourager, M. Dessureault assure que l'événement « n'arrête pas de grossir ».

Le volleyball devrait d'ailleurs s'ajouter à une programmation comprenant déjà du mini-tennis, de la marche, de la course et du vélo. Michel Dessureault espère maintenant attirer au-delà de 1000 participants lors de cette journée, qui s'inscrit dans le cadre du 13e Défi Santé. Jonathan Gagnon

Rue Centre : offre d'achat modifiée

GRANBY - La Ville de Granby a accepté que l'offre d'achat déposée par les Immeubles Pollender soit révisée à la baisse pour sa propriété du 18, rue Centre.

Le prix a été modifié, de 165 000 $ à 132 000 $, à la lumière des résultats d'une inspection réalisée dans l'immeuble, a expliqué le directeur général de la Ville, Michel Pinault.

Aussi, même si la Ville avait refusé de le faire dans un premier temps, elle a finalement consenti à inclure dans la transaction une servitude pour l'utilisation de deux cases de stationnement, situées sur la propriété voisine du terminus urbain.

Il semble que ces cases de stationnement étaient un des points centraux de la transaction. Le promoteur souhaiterait convertir l'endroit en résidence de chambres pour les cégépiens.

L'immeuble, acquis en 2011 par la Ville dans le cadre du projet d'aménagement du terminus, était à vendre depuis plus de deux ans. Marie-France Létourneau 

On voit ici l'équipe Norbec lors de sa... (Yves Archambault) - image 4.0

Agrandir

On voit ici l'équipe Norbec lors de sa visite à l'école Saint-Bernard, le 1er mai. De gauche à droite : Jan Lembregts, Jean-Pierre Gingras, Benoit Léveillé, Sylvain Dostie, Sylvie Saint-Laurent, Christian Roy et Éric Tremblay.

Yves Archambault

Des cyclistes inspirent les élèves de l'école Saint-Bernard

GRANBY - L'équipe de cyclistes Norbec est venue lundi lancer le défi des cubes aux élèves de l'école Saint-Bernard. 

C'est la première année que cette école est parrainée par une équipe de cyclistes dans le cadre de de cette activité, qui s'inscrit dans le cadre du Grand Défi Pierre Lavoie. Ce défi vise à promouvoir l'activité physique et la bonne alimentation chez les jeunes, et le fait d'accueillir une équipe de cyclistes pour encourager les élèves est un fort incitatif : ces derniers agissent en tant qu'ambassadeurs d'un mode de vie sain, et leur parlent de l'importance de bouger plus et de manger mieux. 

Une grande marche a eu lieu avec les élèves le 1er mai ; l'équipe reviendra le 26 mai pour un défi de course, et deux jours plus tard pour un défi de cyclisme. 

Cette année, ce sont 30 écoles de la commission scolaire du Val-des-Cerfs (CSVDC) qui sont invitées à bouger, à faire des activités physiques en échange de cubes énergie, et ce, durant tout le mois de mai. Seulement six d'entre elles auront toutefois la chance d'être chapeeautées par une équipe de cyclistes au grand coeur, qui ont notamment pour mission d'amasser des fonds au profit de l'école en question. 

Avec l'argent accumulé, les écoles pourront se procurer du matériel lié aux saines habitudes de vie. La Voix de l'Est

Un règlement pour protéger l'eau potable

WATERLOO - La Ville de Waterloo a voté mardi en faveur d'un règlement visant à élargir le rayon de protection de ses sources d'eau potable.

Celui-ci a été adopté en réaction au projet de loi 106 sur les hydrocarbures du gouvernement québécois qui interdit tout forage pétrolier ou gazier à une distance de 500 m d'un puits souterrain d'eau potable.

Rappelons que l'industrie gazière a provoqué une levée de boucliers dans plusieurs régions du Québec ces dernières années en raison de la fracturation hydraulique et l'extraction de gaz de schiste qui implique l'injection de produits chimiques dans le sol.

Waterloo se joint ainsi à plus de 295 municipalités du Québec qui réclament une dérogation au règlement provincial afin d'accroître la distance séparatrice minimale entre ces forages et les sources d'eau.

« On n'est pas plus concernés que ça, mais on adopte ce règlement en soutien à d'autres municipalités. C'est notamment un gros enjeu dans la région de Saint-Hyacinthe », a soulevé le maire de Waterloo, Pascal Russell. Maxime Massé

Un lion géant dans le musée à ciel ouvert

WATERLOO - Un lion géant s'ajoutera aux sculptures déjà en place au parc Artria de Waterloo qui accueille le Musée à ciel ouvert longeant la piste cyclable l'Estriade.

Dans le cadre de son 150e anniversaire, la Ville a accordé un contrat de 35 000 $ à l'artiste-sculpteur Joseph Bergot afin que celui-ci fabrique un énorme félin à partir de métaux. Waterloo a arrêté son choix sur M. Bergot qui a notamment réalisé certaines murales de l'oratoire Saint-Joseph.

Le maire Russell a expliqué que cette sculpture se veut entre autres un clin d'oeil à leur homologue européenne, soit la ville belge de Waterloo, qui accueille la fameuse Butte du Lion. Ce monument avait été érigé en 1826 à la demande du roi Guillaume 1er des Pays-Bas puisque son fils y fut blessé lors de la célèbre bataille de Waterloo.

« On est jumelé à cette ville-là et si vous regardez le drapeau de la Ville de Waterloo, il y a un lion, c'est donc symbolique (...) C'est vraiment en fonction des Fêtes du 150e pour se rappeler d'où vient la Ville de Waterloo », a indiqué M. Russell. Maxime Massé

Travaux à venir dans le secteur du Pré Sec

WATERLOO - Des travaux de réfection auront lieu dans l'ensemble du secteur du Pré Sec vers la fin de l'été.

La Ville de Waterloo a accordé mardi un contrat de 1 476 279 $ au Groupe Allaire Gince afin de renouveler les infrastructures de la presqu'île waterloise.

Comme la Ville de Waterloo recevra une subvention de 1,4 million de dollars pour mener ces travaux, elle n'aura à débourser que 76 279 $.

« Ça ne coûtera pas trop cher aux habitants de Waterloo », s'est réjoui le maire. La chaussée, le réseau d'aqueduc, les égouts et les bordures de ciment seront notamment tous refaits.

« On a un problème de chaussée, de gestion des eaux usées et de fuites d'eau. En raison de l'eau de ruissellement, on devra aussi installer des capteurs d'eau pour éliminer la sédimentation vers le lac », a expliqué le maire Russell.

Les travaux devraient débuter vers le mois d'août et s'étirer sur une période d'environ huit à dix semaines. Maxime Massé

Aînés vulnérables : de l'aide pour quatre organismes

Quatre organismes de la région recevront chacun une subvention provinciale de 90 000 $ dans le cadre du programme Initiatives de travail de milieu auprès des aînés en situation de vulnérabilité (ITMAV).

Il s'agit de la Cellule Jeunes et Famille de Brome-Missisquoi, du Centre d'action bénévole de Bedford et environs, du Centre d'action bénévole de Sutton et d'Horizon Soleil (établi à Acton Vale).

Le gouvernement provincial a annoncé mercredi une enveloppe de 1 620 000 $ consacrée au renouvellement de l'aide financière accordée pour la réalisation de 18 initiatives en Montérégie.

« Cette somme assurera, pour les deux prochaines années, le maintien en poste de travailleurs de milieu qui accompagnent et orientent les personnes aînées vers les ressources communautaires et institutionnelles offrant des solutions, notamment contre l'isolement, la maltraitance et l'intimidation », peut-on lire dans le communiqué diffusé à l'intention des médias. La Voix de l'Est

Succès du brunch de la Fondation de BMP

Un montant de 14 500 $ a été amassé dimanche par la Fondation de l'hôpital Brome-Missisquoi-Perkins lors de la 29e édition de son brunch.

Plus de 300 invités étaient à l'auberge West Brome pour cette traditionnelle activité de financement.

L'argent servira à financer un important programme de recrutement et de formation pour les étudiants diplômés en soins infirmiers à l'hôpital BMP.

Les premiers prix George-Bristol, remis pour souligner l'engagement bénévole, ont été remis par la même occasion pour les années 2016 et 2017. Cynthia Laflamme




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer