Manger un Big Mac pour la bonne cause

Les gens ayant quelques dollars au fond de... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Les gens ayant quelques dollars au fond de leur poche ou dans leur voiture sont donc invités à converger vers l'une ou l'autre des succursales aux arches dorées. Employés et bénévoles sont prêts à accueillir des foules pour la bonne cause.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Changer une vie en prenant un café, ça vous dit ? C'est ce mercredi qu'a lieu l'annuel Grand McDon, dont les recettes générées dans la région seront versées à la Fondation du Centre hospitalier de Granby.

« Beaucoup de restaurants, ne sachant pas à qui faire don de l'argent, l'envoient aux Manoirs Ronald McDonald. Ce n'est pas une mauvaise chose, nous-mêmes l'avons fait pendant des années, note Geneviève Bédard, franchisée des restaurants Mc­Donald's­ de Granby. Les besoins sont partout. »

Dans la région, toutefois, on a fait le choix d'aider directement les organismes du milieu.

Ainsi, en vertu d'une entente de cinq ans, les dons amassés mercredi dans les restaurants McDonald­'s de la région contribueront pour une quatrième année consécutive à la Fondation du Centre hospitalier de Granby (CHG). Pour chaque Big Mac, Joyeux Festin et café vendus, les restaurants verseront 1 $ à la Fondation, en plus des dons amassés par les employés et bénévoles tout au long de la journée.

Objectif

En trois ans, les huit succursales de la célèbre chaîne - celles de Granby­, de Saint-Césaire, de Cowansville, d'Ange-Gardien et de Bromont - détenues par Mme Bédard et sa soeur Sophie ont permis d'amasser 90 000 $, soit à peine 10 000 $ de moins que l'objectif fixé dans un horizon de cinq ans.

« Ce qu'on voulait faire, c'est de contribuer à la future unité mère-enfant de l'hôpital, en ayant une chambre réservée aux familles, indique Geneviève Bédard. Entre-temps, le projet de la clinique pédiatrique s'est présenté. Quand Suzanne Surette (ndlr : la directrice générale) nous l'a présenté, on ne pouvait pas refuser ! »

Une enveloppe de 55 000 $ remise par le clan Bédard a permis notamment d'acheter les équipements médicaux, les bureaux et les ordinateurs nécessaires au bon fonctionnement­ de la nouvelle aile du CHG.

Cela ne détourne toutefois pas la famille de son objectif premier. « Le 100 000 $, on en a besoin pour la clinique mère-enfant. Comme on a "dépensé" 55 000 $, ça veut dire qu'on a 45 000 $ sur notre objectif. »

Les gens ayant quelques dollars au fond de leur poche ou dans leur voiture sont donc invités à converger vers l'une ou l'autre des succursales aux arches dorées. Employés et bénévoles sont prêts à accueillir des foules pour la bonne cause.

« J'en ai peur, tellement le monde en parle ! , lance Mme Bédard. Les gens sont tellement généreux, ça m'empêche de dormir ! »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer