Un frigo antigaspillage à Granby cet été

Un frigo antigaspillage comme celui qui a été... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Un frigo antigaspillage comme celui qui a été installé à Roxton Pond (photo) fera son apparition cet été au Centre communautaire St-Benoit de Granby. Les jardiniers seront invités à y déposer leurs récoltes et les citoyens à se servir gratuitement.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Votre jardin débordera peut-être de légumes ou de fines herbes cet été. Et peut-être que les fruits que vous récolterez seront en quantité astronomique, à tel point que vous ne saurez plus quoi en faire. Pour éviter que tous ces aliments ne finissent à la poubelle, un frigo antigaspillage fera son apparition au Centre communautaire St-Benoit de Granby cet été.

Le frigo permettra aux citoyens de déposer de façon volontaire leurs récoltes en trop et à ceux qui en ont besoin de se servir. Viande, produits laitiers ou plats préparés, par exemple, ne seront pas acceptés. « On va débuter avec les fruits et légumes, ce qui est le plus facile à gérer », dit Sylvain Dupont, directeur général de la Corporation de développement communautaire de la Haute-Yamaska.

Histoire de mieux connaître le fonctionnement et d'avoir une idée de l'aventure dans laquelle ils se lançaient, les maîtres d'oeuvre du projet se sont renseignés auprès d'autres municipalités qui ont pris cette initiative, notamment du côté de Roxton Pond, où le Frigo de nos récoltes est installé sur la galerie extérieure du presbytère de la municipalité.

L'idée a bien fonctionné, rapporte le coordonnateur du Groupe action solution pauvreté, Nicolas Luppens, qui a travaillé sur le projet de frigo antigaspillage en collaboration avec le comité de sécurité alimentaire et le Centre communautaire St-Benoit de Granby. « C'est de la solidarité alimentaire. On donne au suivant », fait-il valoir.

Cette façon de faire permet du même coup d'éviter de gaspiller de bons aliments. « Ici, au niveau des jardins, il y a malheureusement eu des pertes [l'an dernier] parce que ça poussait bien. C'est des aliments qui pourraient être récupérés », dit Sylvain Dupont. 

Même chose du côté des jardins communautaires au Centre Jean-Paul Regimbald, qui pourrait acheminer ses surplus au Centre communautaire St-Benoit afin qu'ils soient offerts aux citoyens.

S'il est difficile d'évaluer combien de personnes pourraient se servir dans le frigo, les instigateurs sont « persuadés que ça va fonctionner », assure M. Dupont.

Les responsables lancent également un appel au respect du frigo. Ils espèrent notamment qu'il ne sera pas la cible de vandalisme, sans quoi ils ne pourraient pas assumer la réparation des dommages. 

Quelques détails ne sont pas encore réglés, notamment la date à laquelle le frigo sera officiellement en service et les règlements pour son utilisation, précise M. Luppens. Toutes ces informations seront dévoilées par les responsables avant que les fruits et légumes soient prêts à être récoltés dans votre potager.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer