Coup de filet des agents de la faune

Les agents de la faune ont saisi une... (fournie par le ministère de la Faune)

Agrandir

Les agents de la faune ont saisi une bonne quantité de poissons capturés dans le lac Champlain en temps prohibé.

fournie par le ministère de la Faune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Pike River) Un résident de Pike River fera face à des accusations concernant la pêche illicite à la suite d'une perquisition menée conjointement par les agents de la faune de Granby et de Saint-Jean-sur-Richelieu. La frappe a notamment permis de saisir du doré et de la perchaude, deux espèces vulnérables en cette période de frai.

L'enquête des agents de la faune a pris naissance à la suite d'informations transmises par le public après que deux présumés braconniers ont fait étalage sur Facebook des résultats de leurs activités illégales, a indiqué Jacques Nadeau, porte-parole du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. 

Les recherches ont permis de retrouver deux suspects connus au sein de l'organisation pour des actes répréhensibles antérieurs. Ainsi, deux perquisitions ont été réalisées la semaine dernière: l'une à Pike River et l'autre à Saint-Georges-de-Clarenceville.

Sur place, les agents de Granby ainsi que leurs collègues de Saint-Jean-sur-Richelieu ont saisi plusieurs femelles de bonne taille (entre 5 à 7 livres), principalement du doré et de la perchaude. Les poissons auraient été capturés en temps prohibé dans le secteur du lac Champlain.

«La pêche est illégale à cette période de l'année, tant au Québec qu'aux États-Unis parce que c'est un moment crucial pour la reproduction, a mentionné M. Nadeau. D'ailleurs, les femelles saisies étaient pleines d'oeufs. [...] En ce qui concerne les suspects, il ne s'agissait pas d'un réseau, mais les individus savaient très bien ce qu'ils faisaient.»

Des accusations seront portées contre l'un des deux individus dans ce dossier, qui s'expose à des amendes substantielles, a fait valoir le représentant du Ministère, sans toutefois être en mesure de les quantifier pour le moment.

Toute personne détenant de l'information à propos d'activités de pêche illégale dans le secteur du lac Champlain est invitée à contacter SOS Braconnage au 1-800-463-2191.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer