Pont Rouge: Roxton Pond doute de l'échéancier du MTQ

Le pont Rouge, qui passe au-dessus de la... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le pont Rouge, qui passe au-dessus de la rivière Yamaska Nord à Roxton Pond, est en piètre état. Il fait l'objet d'une restriction de charge depuis le mois d'octobre 2015.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Roxton Pond) La reconstruction du pont Rouge dans le 8e rang à Roxton Pond pourrait se faire cet été, mais les autorités municipales doutent du réalisme de la planification du ministère des Transports.

Le directeur général de Roxton Pond, Pierre Martin.... (archives La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Le directeur général de Roxton Pond, Pierre Martin.

archives La Voix de l'Est

Le MTQ envisagerait la possibilité de construire un pont plus large, ce qui nécessiterait l'acquisition de petites superficies de terrain, a souligné Me Pierre Martin, directeur général de Roxton Pond. Ce type de transaction peut prendre un certain temps, a-t-il souligné.

« On aimerait que le pont soit reconstruit dans les prochains mois, mais ça nous semble rapide. On ne voit pas comment le MTQ pourra le faire dans ce délai. »

Le pont construit en 1948, qui surplombe la rivière Yamaska Nord près du Ranch Massawippi, présente des signes de décrépitude avancée. Le MTQ a installé en octobre 2015 des blocs de béton à ses entrées pour limiter le passage d'un véhicule à la fois.

La capacité portante du pont ne pouvait supporter des charges de plus de 5 tonnes, avait alors expliqué l'organisme. Aucune date pour sa reconstruction n'avait cependant été avancée.

La situation irrite des résidants qui circulent dans le 8e rang, fait remarquer Me Martin. « On reçoit beaucoup d'appels de citoyens. Ils veulent savoir quand le pont va être reconstruit. On ne le sait pas. On leur suggère d'appeler le Ministère. On leur donne même le numéro de téléphone. C'est la juridiction du MTQ, c'est à eux de répondre. »

Le MTQ planifiait jusqu'à tout récemment de reconstruire le pont en 2018, a dit Me Martin. Toutefois, en mars, lors d'une rencontre aux bureaux de la MRC de la Haute-Yamaska à Granby, des dirigeants du MTQ ont indiqué que le chantier irait de l'avant dès cet été.

« On nous a parlé de l'automne 2018, puis du printemps. Là, ils nous disent que ça sera cet été. Ils sont durs à suivre. Mais tant mieux si ça va se faire cet été », a relevé Me Martin.

La restriction de poids a fait en sorte que la municipalité a dû demander au service des incendies de Shefford de s'occuper des appels dans ce secteur. Les camions incendie roxtonnais ne peuvent en effet emprunter le pont Rouge.

Déneigement et coûts

Le déneigement est également compliqué. L'entrepreneur responsable de ce secteur ne peut le déneiger avec son camion, trop imposant. La municipalité a ainsi dû embaucher un autre entrepreneur. Il utilise un petit tracteur pour déneiger le tablier du pont.

« Ça nous coûte 6000 $ par année depuis deux ans », signale Richard Breton, directeur des travaux publics de la municipalité.

C'est sans compter les coûts engendrés par les réparations de la chaussée, a dit M. Breton. Les redoux enregistrés cet hiver et les effets de gel et de dégel ont endommagé la chaussée.

« C'est très étroit. Donc les automobilistes passent presque tout le temps au même endroit. On doit se rendre deux à trois fois par semaine pour inspecter. On a posé de l'asphalte quatre, cinq fois depuis le début de l'année pour boucher des nids-de-poule. Mais c'est de l'asphalte froid ; ce n'est pas l'idéal. »

Les données du MTQ de 2015 faisaient état du passage de moins de 1000 véhicules par jour sur le pont Rouge. Le MTQ n'était pas en mesure mardi de commenter le dossier.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer