Pas d'accusation contre Pierre Paradis

Pierre Paradis ne fera vraisemblablement pas l'objet d'accusation... (Archives La Presse canadienne)

Agrandir

Pierre Paradis ne fera vraisemblablement pas l'objet d'accusation criminelle, révèle La Presse.

Archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

Pierre Paradis ne fera vraisemblablement pas l'objet d'accusation criminelle, révèle La Presse. Le député provincial de Brome-Missisquoi, exclu du caucus libéral depuis que la SQ enquête sur une plainte d'inconduite sexuelle formulée à son endroit, a rencontré pour la première fois les enquêteurs la semaine dernière.

La Presse rapporte que la SQ manque de preuves qui pourraient étayer une plainte d'agression sexuelle ou de harcèlement à l'endroit de son ex-employée. Le Directeur des poursuites criminelles et pénales serait incapable de prouver hors de tout doute raisonnable que Pierre Paradis, à l'époque ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec, est coupable de ce qui lui est reproché. 

Déjà, cet hiver, le contenu de la plainte était connu: M. Paradis aurait dégrafé le soutien-gorge de la plaignante à travers ses vêtements, il lui aurait donné une tape sur les fesses, il aurait pris son pied, alors qu'elle était assise en face de lui, pour le poser entre ses jambes, et il lui aurait demandé de lui appliquer du Voltaren sur le dos.

Une source proche de l'enquête a confié à La Presse que les gestes étaient déplacés, mais qu'il n'y avait pas d'offenses criminelles, d'autant plus que les deux versions ne corroborent pas. Il n'y a pas de preuve que l'employée a été victime de gestes malveillants et, lors de son congé de maternité, elle aurait même pris contact à de nombreuses reprises avec Pierre Paradis.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer