Un scénario à l'étude pour regrouper les OMH dans Brome-Missisquoi

Un scénario regroupant les offices municipaux d'habitation est... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Un scénario regroupant les offices municipaux d'habitation est sur la table, indique le DG de la MRC de Brome-Missisquoi, Robert Desmarais.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Cowansville) Les sept offices municipaux d'habitation (OMH) de la MRC de Brome-Missisquoi pourraient se regrouper en deux nouvelles entités. C'est le scénario qu'étudieront les maires de la région d'ici quelques semaines afin de se conformer au projet de loi 83.

Une hypothèse est sur la table au terme d'une rencontre récente entre les maires des municipalités concernées, indique le directeur général de la MRC de Brome-­Missisquoi, Robert Desmarais. Selon celle-ci, les OMH de Bedford, de Farnham et de Sainte-­Brigide-d'Iberville se regrouperaient pour atteindre la masse critique de 200 portes. Par ailleurs, les OMH de Cowansville, de Bromont­, de Lac-Brome, de Sutton et de Frelighsburg­ fusionneraient, totalisant­ près de 300 portes.

Actuellement, Brome-Missisquoi compte sept offices municipaux d'habitation, qui gèrent ensemble 477 portes. Rappelons que le projet de loi 83 force une restructuration importante du réseau des OMH partout dans la province, afin que chaque office gère un minimum de 100 portes, ce qui permet d'embaucher­ un gestionnaire à temps plein. 

Plus de ressources

Le tout n'est cependant pas joué. Les OMH de Bromont et de Lac-Brome, respectivement gérés par ceux des villes de Granby et de Waterloo­, pourraient choisir se joindre au futur regroupement des offices de ces deux villes, qui sera également bonifié par la venue de cinq des sept OMH de la MRC de Rouville.

Si des pourparlers ont actuellement lieu en ce sens, « aucune décision n'a encore été prise » quant à quel camp ils se rallieront, rappelle M. Desmarais.

Dans tous les cas, de plus gros OMH permettraient d'offrir des services en tout temps aux locataires, un avantage important, soutient le directeur général. « Nos parcs de HLM (habitations à loyer modique) regroupent des logements pour des personnes âgées et pour des familles à faible revenu. On a aussi des Accès Logis, des logements subventionnés en partie. Il y a une partie de cette clientèle-­là qui a besoin de services particuliers. Avec la fusion, on devrait être en mesure d'y répondre 24 heures sur 24. »

Plan d'action

Brome-Missisquoi espère que les nouveaux OMH soient opérationnels au plus tard le 1er janvier prochain. D'ici là, beaucoup­ de travail reste à faire.

Une rencontre devrait avoir lieu d'ici deux semaines en compagnie de responsables techniques des OMH pour valider le plan d'action de fusion, a fait savoir M. Desmarais.

« Ensuite, la prochaine étape sera de faire un plan d'affaires pour déterminer le budget et les ressources de chacun en fonction de leur nombre de portes. À partir de ce moment-là, on va mieux savoir vers où on s'en va », soutient-il, ajoutant que selon les prérogatives de la Société d'Habitation du Québec, le nombre de ressources et le budget des OMH seront équivalents au total de ceux des entités existantes.

Les fusions ne donneront pas lieu à une régionalisation des services, maintient M. Desmarais. « Les maires ont été très clairs ; ils ont exprimé le désir que c'est important, même si on procède à des regroupements, de garder les comités dans chaque communauté pour s'impliquer, souligne-t-il. Chaque municipalité va demeurer responsable de son OMH. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer