Une institution quitte le centre-ville de Granby

Huguette Boulais et son équipe se lancent dans... (Alain Dion)

Agrandir

Huguette Boulais et son équipe se lancent dans une nouvelle aventure. La boutique et le café Madame Hortense déménageront- à l'usine 231 cet été, après avoir eu pignon sur rue au centre-ville durant 25 ans.

Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Nouvelle étape pour la boutique et le café Madame Hortense. Après avoir eu pignon sur rue au centre-ville de Granby durant un quart de siècle, le commerce s'installera en août à l'usine 231, rue Saint-Charles Sud, dans une toute nouvelle ambiance.

Madame Hortense fermera ses portes rue Principale, où... (Alain Dion) - image 1.0

Agrandir

Madame Hortense fermera ses portes rue Principale, où elle est locataire, après la Fête des mascottes, soit le dimanche 23 juillet.

Alain Dion

« On avait l'idée de se renouveler après 25 ans. On avait envie d'offrir une nouvelle expérience Madame Hortense à nos clients », a fait valoir mercredi la copropriétaire de la boutique, Huguette Boulais, pour expliquer ce projet. 

Celle-ci affirme ne pas tourner le dos au centre-ville. Au contraire, elle a bien l'intention d'y revenir pour la Fête des mascottes et la vente trottoir. Mais la commerçante dit avoir eu un coup de foudre pour un « méga loft » de l'usine 231, cet immeuble industriel situé à l'intersection des rues Cowie et Saint-Charles Sud reconverti au cours des dernières années en locaux pour commerces et professionnels. 

L'idée de devenir en quelque sorte « le coeur », le « petit café central », de ce complexe en pleine effervescence plaît particulièrement à Mme Boulais. Le local où s'installera Madame Hortense est situé près des locaux de l'école de danse Tendanse. Il sera entre autres accessible par la rue Cowie.

Madame Hortense fermera ses portes rue Principale, où elle est locataire, après la Fête des mascottes, soit le dimanche 23 juillet. Une vente de déménagement débutera cependant en mai, après la fête des Mères. La date d'ouverture du commerce à sa nouvelle adresse demeure à confirmer. 

Projets 

À l'usine 231, le café, la boutique et l'atelier de Madame Hortense seront aménagés dans un vaste local amplement éclairé, affirme Mme Boulais. Le décor tranchera assurément avec les allures victoriennes de l'immeuble où la boutique se trouve depuis 25 ans. 

La formule sera bonifiée dans la foulée. Certains détails restent à peaufiner, mais les idées ne semblent pas manquer. « Il y a plein de choses dans la mijoteuse pour le café, la boutique et l'atelier », lance la copropriétaire. 

L'atelier, par exemple, où sont déjà offerts des cours de peinture, jouira de plus d'espace qu'actuellement. De nouveaux cours, dont certains pour les parents et les enfants, seront offerts. La boutique, elle, devrait entre autres compter plus de nouveautés et offrir quelques gammes de produits exclusives à Madame Hortense, glisse Huguette Boulais. Le menu du café sera aussi revisité.

Cette dernière a confiance que la clientèle continuera à être au rendez-vous, même si elle quitte le centre-ville. « On a toujours offert un excellent service à la clientèle. Les gens aiment le changement. Ils vont continuer à venir nous voir », croit-elle. 

Madame Hortense est une entreprise familiale qui emploie cinq personnes. Des embauches pourraient, semble-t-il, être à prévoir, à la suite du déménagement du commerce.

Il y a 25 ans, Madame Hortense a ouvert ses portes à l'endroit où se trouve actuellement son café. La petite boutique de l'époque avait alors pour voisin Cuir O-Ten-Tik. C'est lors de la fermeture de ce commerce que Madame Hortense s'est installée dans le local qu'elle occupe depuis ce jour. Le café attenant à la boutique a pour sa part ouvert ses portes quelques années plus tard.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer