Des inquiétudes chez les citoyens

Interrogée en compagnie de Bruno Girouard, Valérie Bérubé... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Interrogée en compagnie de Bruno Girouard, Valérie Bérubé s'est dite «partagée» sur la question.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Granby) La Voix de l'Est a interrogé une dizaine de citoyens au hasard, lundi. La majorité s'est prononcée contre la légalisation de la marijuana.

Seul Raymond Bouchard se dit totalement favorable à... (Julie Catudal, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Seul Raymond Bouchard se dit totalement favorable à la légalisation de la marijuana.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

« Ça reste une drogue. Et une drogue,... (Julie Catudal, La Voix de l'Est) - image 1.1

Agrandir

« Ça reste une drogue. Et une drogue, c'est une béquille », affirme Robert Latreille, nouvellement établi à Granby.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

« Ça reste une drogue. Et une drogue, c'est une béquille », affirme Robert Latreille, nouvellement établi à Granby. 

La Bromontoise Francine Gingras craint pour sa part qu'une plus grande disponibilité du cannabis amène une hausse marquée de la consommation. « J'ai déjà fait une thérapie dans un centre de désintoxication. J'ai vu les dommages que la drogue peut faire. Surtout chez les jeunes », dit-il.

Visiblement mal à l'aise - un sentiment assez généralisé -, plusieurs personnes ont préféré ne pas s'exprimer sur la question.

D'autres ont fait part d'une opinion partagée, tout en évoquant certains risques. 

« C'est sûr qu'il y a des bons côtés. Le gouvernement va s'en mettre plein les poches, lance Valérie Bérubé. Mais en même temps, tous ces gens gelés, ils vont faire quoi avec ? »

Pour sa part, Marco Guindon doute que le gouvernement puisse garder le contrôle sur la production à domicile. « Si tu donnes un pouce à un enfant, il en prend quatre. Si tu en donnes un à une adulte, c'est quoi, il va en prendre huit ? (...) Selon moi, ça devrait vraiment se limiter aux pharmacies », estime le Granbyen.

La liberté d'abord

À vrai dire, seul Raymond Bouchard s'est dit totalement favorable à la légalisation de la marijuana. « Si tu as 18 ans, je ne t'empêcherai pas de faire quelque chose. C'est ça, la liberté. Et c'est très précieux », fait-il valoir. 

« Si tu mets un pot de bonbons devant moi, ça ne veut pas dire que je vais en manger... »

Quelques personnes ont également indiqué ne pas avoir une opinion arrêtée sur le sujet.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer