Serge Chouinard nie avoir agressé des mineures

Serge Chouinard nie avoir abusé de cinq mineures,... (illustration Bill Burelle)

Agrandir

Serge Chouinard nie avoir abusé de cinq mineures, des gestes qui seraient survenus il y a une vingtaine d'années.

illustration Bill Burelle

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

(Granby) Que ce soit concernant les attouchements, les masturbations ou d'avoir montré de la pornographie à des mineures, Serge Chouinard nie tout ce qui lui est reproché.

Et quand il a appris que des plaintes allaient être déposées contre lui, il est « tombé sur le cul », a-t-il déclaré en cour, jeudi.

« Je ne comprenais pas pourquoi elle (NB : l'une des présumées victimes) a sorti cette histoire-là. »

Ex-livreur de courrier de 60 ans, M. Chouinard subit présentement son procès pour 19 accusations d'agression sexuelle, contacts sexuels et incitation à faire des contacts sexuels en lien avec cinq mineures. Les crimes seraient survenus il y a une vingtaine d'années. Il est aussi accusé de possession de drogue.

Déjà condamné à neuf mois de prison pour possession de pornographie juvénile, en 2016, il a été déclaré délinquant sexuel à perpétuité. La cour a refusé de le remettre en liberté pour les présentes audiences afin de protéger le public.

Explications

Répondant aux questions de son avocat, Me Nicolas Cossette, M. Chouinard a donné ses explications pour chaque événement décrit par les plaignantes.

Jamais il ne s'est masturbé en présence de mineurs, a-t-il dit, et il n'en a pas agressé non plus. Il s'est décrit comme un homme strict et « ouvert d'esprit », mais pas au point d'agir contre la loi.

Avec les jeunes filles qu'il accueillait chez lui « il n'y avait rien de spécial, tant qu'elles suivaient les règles de la maison ».

Là où il aurait abusé d'une adolescente éméchée, il dit l'avoir plutôt sermonnée parce qu'elle dansait sans chandail à une fête donnée par l'une de ses filles. Il a admis avoir regardé des films pornos alors que des présumées victimes étaient chez lui, mais pas en leur présence.

Lieux

Un bain de minuit avec deux mineures ? Il se lavait dans le lac et les jeunes filles seraient venues le rejoindre, nues et à son insu. « J'étais mal à l'aise », a dit l'accusé, qui soutient avoir presque aussitôt quitté le plan d'eau.

Les gestes reprochés auraient été commis à Granby, Ange-Gardien, Châteauguay, Montréal et Montebello.

S'il est acquitté, M. Chouinard a dit souhaiter habiter avec son frère, à Bromont. Le juge Serge Boisvert a pris son verdict en délibéré.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer