École des Bâtisseurs: un nouveau parc-école au printemps

Le directeur de l'école des Bâtisseurs, François Allard,... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le directeur de l'école des Bâtisseurs, François Allard, et l'enseignante en éducation physique, Manon Couture, se réjouissent de l'arrivée, dès le dégel, des nouvelles installations de jeu dans la cour d'école.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Les élèves de l'école des Bâtisseurs, rue Simonds à Granby, pourront bientôt s'amuser dans le nouveau parc-école qui sera construit dans la cour. L'école primaire aura dès ce printemps des modules et d'autres éléments qui permettront aux élèves de s'amuser davantage.

Quatre buts de soccer, trois modules - un grand et deux petits -, des ballons-poires et des installations de repos dans le boisé tels que des tables à pique-nique et des bancs seront installés ce printemps. 

Déjà, les enfants sont excités à l'idée de s'approprier ces nouveautés. Non seulement les récréations seront plus intéressantes, mais les installations pourront aussi servir pour les cours d'éducation physique et pour développer la psychomotricité des plus petits.

Débrouillardise

Les installations du parc-école ne faisant pas partie des budgets pour la construction de nouvelles écoles, la débrouillardise a été de mise pour fournir de quoi remplir cette grande cour d'école, explique François Allard, directeur de l'école des Bâtisseurs. 

« Dès la première année, on a mis en place des collectes de fonds et on a fait une demande de subvention au ministère de l'Éducation. La commission scolaire du Val-des-Cerfs contribue aussi », indique-t-il.

À l'ouverture de l'école, un événement de course à pied, la Course des Bâtisseurs, a été mis sur pied. Avec la troisième édition de la course, l'automne dernier, les ventes d'objets usagés nommée le Bazar des Bâtisseurs ainsi que la vente de fromages, l'objectif d'environ 40 000 $ a vite été atteint. 

Le ministère de l'Éducation paie le tiers de la facture et la commission scolaire donne approximativement 5000 $. Le montant total prévu pour cette première phase du parc-école est de 61 500 $. 

L'enseignante en éducation physique Manon Couture a fait sa marque dans ce projet en s'impliquant pour la course et en sondant les parents et les élèves. « On a déterminé les modules que l'on aurait lors des Courses des Bâtisseurs. C'est là qu'on a consulté les élèves pour savoir ce qu'ils voulaient », souligne-t-elle.

Toujours un rendez-vous

La course des Bâtisseurs servait non seulement d'activité de financement, mais était aussi un événement rassembleur qui est devenu un rendez-vous. Avec la construction du parc-école, on pourrait croire que la course ne sera pas de retour, mais au contraire.

« Ça fait partie de notre court historique, c'est certain que ça va revenir, assure M. Allard. Il faut être conscient que l'implantation du parc-école, c'est une phase parmi tant d'autres. On espère réaliser une deuxième phase. »

Il n'y a rien encore d'arrêté pour cette deuxième phase, mais l'acquisition d'autres modules pourrait être envisagée, dit-il, puisque la cour de récréation est très grande.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer