Des parents inquiets de l'abandon sa vocation internationale

La direction de l'école Saint-Édouard jongle avec l'idée... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

La direction de l'école Saint-Édouard jongle avec l'idée d'un projet pédagogique similaire au programme d'éducation internationale, mais moins contraignant.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

(Lac-Brome) L'éventualité que l'école primaire Saint-Édouard abandonne son programme d'éducation internationale inquiète de nombreux parents.

Comme elle l'a déjà fait dans le passé, la direction de l'établissement du chemin Knowlton s'interroge sur la pertinence de maintenir cette accréditation qui implique un enseignement enrichi. Elle jongle avec l'idée d'un projet pédagogique similaire, mais moins contraignant.

Un programme international oblige les enseignants à suivre de fréquentes formations et les assujettit à une tâche de travail plus lourde. Il coûte plus cher à l'école et aux parents et n'est pas indiqué pour tous les types élèves. 

Démarches

Selon le directeur général de la commission scolaire du Val-des-Cerfs, Éric Racine, il n'y a pas lieu de s'inquiéter puisque la direction de Saint-Édouard n'est qu'à l'étape des consultations. Un sondage a d'ailleurs été remis aux parents et doit être dépouillé sous peu. 

« Est-ce que c'est le meilleur projet pédagogique pour les élèves de Lac-Brome ? C'est ce que le milieu devra décider, dit M. Racine. Une fois toutes les données ramassées, le conseil d'établissement (CE) devra se prononcer. » Celui-ci a le dernier mot sur ce type de modification. 

La commission scolaire n'a pas à intervenir, « mais on s'assure que les démarches sont faites dans les règles de l'art », ce qui est le cas à Saint-Édouard, dit M. Racine. Une rencontre du CE est prévue le 3 avril pour discuter des options et des résultats du sondage, et la décision finale est prévue pour la rencontre suivante, le 24 avril.

À l'écart

Le président du CE de Saint-Édouard, Robert Vaillant, n'a pas rappelé La Voix de l'Est. D'autres membres du conseil d'établissement déplorent que le nouveau programme se prépare derrière des portes closes et qu'ils ne soient pas dûment informés.

« Tout est caché, dit Nathalie Goyette. On est mis à l'écart et la plupart des parents sont inquiets. Ils ne veulent pas perdre leur école internationale. Nous, si c'est le cas, on va songer à déménager. »

Elle dit s'être installée à Lac-Brome en grande partie à cause de cette école. « On n'est pas nécessairement fermés à autre chose, mais beaucoup de parents ont travaillé très fort pour avoir [cette accréditation]. »

Fatigue ?

Un autre parent et membre du CE, Bertrand Ruffieux, promet de « se battre pour sauver l'école ». « On n'a pas perdu d'élèves malgré le vieillissement de la population et on ne veut pas en perdre. Depuis deux ans, on a deux groupes de maternelle. C'est important de garder tout ça malgré le coût et le fait que les parents se donnent beaucoup. »

Il souligne que si les enseignants de Saint-Édouard sont « fatigués » des exigences du programme international, il y a moyen d'alléger leur tâche. Sinon, ils n'ont qu'à être remplacés par de plus jeunes, dit-il, ajoutant que 350 000 $ ont déjà été investis pour remplir les exigences de cette certification obtenue en 2014.

Le maire de Lac-Brome, Richard Burcombe, ne voit pas d'un bon oeil non plus que l'école perde sa vocation actuelle. « C'est un plus pour les familles qui s'installent ici, dit-il. Je suis pour que le statut international demeure. »

Qu'est-ce qu'un programme d'éducation internationale ?

Il vise le développement d'attitudes positives, un enrichissement des matières et l'apprentissage de l'anglais et de l'espagnol. Il exige aussi un engagement communautaire et une ouverture sur le monde. Il s'adresse à des élèves qui réussissent bien à l'école, qui sont curieux et qui ont le goût des défis et du dépassement. Des frais supplémentaires sont exigés.

Source : commission scolaire du Val-des-Cerfs

Écoles internationales à Val-des-Cerfs

Primaire

école Centrale, Saint-Joachim-de-Shefford

école Saint-Édouard, Lac-Brome

Secondaire

école Jean-Jacques-Bertrand, Farnham

écoles l'Envolée et Joseph-Hermas-Leclerc, Granby




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer