Un contrat pour protéger l'orgue de l'église Notre-Dame

L'octroi d'un contrat pour la protection de l'orgue... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

L'octroi d'un contrat pour la protection de l'orgue centenaire de l'église Notre-Dame durant les travaux de réaménagement de l'endroit n'a pas fait l'unanimité, lundi soir, lors de la séance ordinaire ajournée du conseil municipal de Granby.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) L'octroi d'un contrat pour la protection de l'orgue centenaire de l'église Notre-Dame durant les travaux de réaménagement de l'endroit n'a pas fait l'unanimité, lundi soir, lors de la séance ordinaire ajournée du conseil municipal de Granby.

Les conseillers Éric Duchesneau et Robert Vincent n'ont pas approuvé qu'un mandat de 27 396 $ soit accordé à Orgues Létourneau, au terme d'un appel d'offres sur invitation. L'entreprise de Saint-Hyacinthe s'est révélée le plus bas soumissionnaire, alors que le facteur d'orgues Casavant Frères, aussi de Saint-Hyacinthe, a déposé une soumission de 36 131 $. 

Les conseillers Duchesneau et Vincent ont essentiellement déploré le fait que ce dossier ait été soumis aux membres du conseil vendredi dernier. « On n'a pas eu le temps d'en discuter », a fait valoir Robert Vincent. 

D'autant plus que la Ville de Granby n'a pas encore reçu une réponse à la demande de subvention qu'elle a logée dans le cadre du programme d'aide financière du Conseil du patrimoine religieux du Québec, Volet 2 - Restauration des biens mobiliers, des oeuvres d'art et des orgues. Ce programme permettrait d'assumer jusqu'à 85 % des coûts de restauration de l'orgue, qui célèbre son 100e anniversaire en 2017. 

« On est devant le fait accompli, on ne peut pas le nier, mais on se doit de protéger l'orgue sinon les travaux seront arrêtés », a renchéri le conseiller Jocelyn Dupuis. 

Autre débat

Selon le conseiller Stéphane Giard, qui agissait à titre de maire suppléant lundi en l'absence du maire Pascal Bonin, la somme de 27 396 $ liée à ces travaux de protection sera puisée à même le budget global de 9 millions $ (dont 5 millions $ assumés par la Ville) alloué aux travaux de réaménagement de l'église, appelée entre autres à accueillir des étudiants de la technique de génie mécanique du Cégep de Granby. 

« Ça fait partie de l'enveloppe du projet, mais comme ce sont des travaux spécialisés, nous devons les faire approuver », a souligné Stéphane Giard. 

Selon lui, la poursuite du chantier aurait pu être compromise, si la Ville avait décidé de ne pas prendre des mesures pour protéger l'orgue durant les travaux, qui se dérouleront aussi dans la nef, l'entrepreneur général ne voulant pas se porter responsable de l'instrument.

« Ça va rester le même orgue qu'avant les travaux. (...) On ne fait que le protéger. Il n'est pas optimal, mais il nous permet quand même de faire des concerts et de l'utiliser. Par la suite, il y aura l'autre débat à savoir si on aura la subvention pour vraiment reconditionner l'orgue. Mais ce n'est pas là qu'on est présentement », a affirmé Stéphane Giard aux médias, au terme de la rencontre.

Une majorité d'élus s'étant prononcé en faveur, le contrat sera octroyé à Orgues Létourneau et l'orgue protégé.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer