Un nouveau centre de loisirs de 1,38 M$ à Rougemont

Conditionnellement à l'obtention de subventions, Rougemont compte démolir... (Alain Dion)

Agrandir

Conditionnellement à l'obtention de subventions, Rougemont compte démolir le centre de loisirs de la Grande-Caroline pour en construire un nouveau cette année.

Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Rougemont) Rougemont se dotera d'un nouveau centre de loisirs d'environ 7000 pieds carrés d'ici la fin de l'année, un projet évalué à 1,38 million de dollars.

L'initiative était dans la mire de la municipalité depuis un moment. Déjà, la construction de l'infrastructure, qui remplacerait celle qui se trouve sur la Grande-Caroline, faisait partie du Plan triennal d'immobilisations 2017-2018-2019 présenté aux citoyens en décembre dernier. 

Selon le PTI, une dépense de 400 000 $ était prévue cette année à ce poste budgétaire.

Le tout était toutefois conditionnel à l'obtention d'une subvention du gouvernement fédéral, avait-on fait savoir à ce moment. 

Selon nos informations, la municipalité bénéficierait d'une aide financière de 500 000 $ du gouvernement fédéral dans le cadre du Programme d'Infrastructures Canada pour le 150e anniversaire de la Confédération (PIC150). 

Le tout n'a toutefois pas encore été annoncé publiquement, ce qui devrait être fait vendredi matin.

Emprunt contesté

En ce sens, lors la séance ordinaire du 6 février, le conseil avait adopté un avis de motion décrétant un règlement d'emprunt de 500 000 $ pour financer le futur centre des loisirs, indiquant qu'une des conditions à l'obtention de ladite subvention était que la municipalité investisse une somme équivalente ou supérieure.

Une décision que s'expliquaient mal certains citoyens présents à la séance et qui auraient préféré qu'on rénove le centre actuel à moindre coût.

« On a fait inspecter le bâtiment et c'était préférable de démolir et de construire un nouveau », avait alors indiqué la directrice générale Kathia Joseph.

« Si on joue dans le bâtiment actuel, ça amène beaucoup de frais et des travaux seraient à recommencer dans quelques années », avait renchéri le conseiller Éric Fortin. 

À la séance ordinaire du conseil de mars, lundi, les élus municipaux ont adopté le règlement décrétant l'emprunt. On a pu apprendre que la dépense totale pour le centre représenterait 1,38 million de dollars et que l'emprunt serait remboursé à même les taxes foncières, à raison d'environ 1 sou par tranche de 100 $ d'évaluation et ce, sur une période de 20 ans, a détaillé­ Mme Joseph. 

Suivant la procédure, un avis public a été donné mardi pour signaler la tenue d'un registre, le 14 mars. Si le cap des 231 signatures est franchi, la municipalité décidera si elle recule ou si elle va de l'avant avec un processus référendaire.

Le conseil a également octroyé un mandat à la firme d'ingénierie Consumaj Inc. pour le futur centre. Ce contrat de 20 000 $ plus taxes est conditionnel à ce que le règlement­ d'emprunt soit accepté.

Autre demande de subvention 

Pour financer le reste du centre, Rougemont a déposé une demande de subvention au Fonds pour les petites collectivités (FPC) - Volet infrastructures collectives, a-t-on appris. La réponse concernant cette demande d'aide financière se fait toujours attendre, nous a-t-on fait savoir. 

Advenant un refus, la municipalité pourrait piger dans ses fonds accumulés pour éponger la facture ou modifier ses plans pour respecter le nouveau budget.

Le PIC 150 oblige les municipalités et organismes récipiendaires d'une subvention à compléter les travaux au plus tard le 31 décembre prochain, peut-on lire sur le site de Développement Économique Canada.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer