Le goût de la politique

La Bromontoise Marie-Claire Murphy.... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

La Bromontoise Marie-Claire Murphy.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) L'idée proposée par l'équipe de la Bromontoise Marie-Claire Murphy pour stimuler l'intérêt des jeunes électeurs à la chose politique pourrait être mise en oeuvre par le Directeur général des élections du Québec (DGEQ). Un projet qui lui a permis d'éveiller une certaine curiosité envers le sujet.

Les gagnants du vote des participants de Voir... (tirée de Facebook) - image 1.0

Agrandir

Les gagnants du vote des participants de Voir et faire autrement à l'École d'hiver 2017 de l'Institut du Nouveau Monde : Philippe Beaulieu, Marie-Claire Murphy, Audrey Dupras et Louis Deschamps.

tirée de Facebook

De son propre aveu, Marie-Claire démontrait peu d'affinités pour la politique jusqu'à ce que des amis l'encouragent à participer au Forum étudiant, une simulation parlementaire s'étant déroulée à l'Assemblée nationale en janvier dernier. « C'est là que j'ai compris le fonctionnement de la politique », explique-t-elle. 

Forte de ce nouvel intérêt, la jeune femme s'est inscrite avec des amis à l'école d'hiver de l'Institut du Nouveau Monde, qui a eu lieu la fin de semaine dernière au Collège régional de Lanaudière, à Joliette. Quelque 150 étudiants de niveau collégial des quatre coins du Québec ont échangé sur la démocratie et sur la vie en société.

Informer en toute neutralité

Dans le cadre d'un atelier, des représentants du DGEQ ont présenté aux participants le programme Ma première fois, ça compte !

« Ils nous ont présenté la problématique du manque de participation au vote des jeunes de notre génération », explique Mlle Murphy.

Selon les estimations, environ 100 000 jeunes électeurs n'exercent pas leur droit de vote.

Regroupés en équipes, les participants y sont allés d'un remue-méninges afin de proposer des solutions visant à intéresser les leurs à la politique.

« On est partis avec la prémisse que si les jeunes ne votent pas, c'est que la politique ne leur est pas accessible, raconte la Bromontoise. Plusieurs ne comprennent pas pourquoi ils devraient aller voter, et il y a du cynisme qui leur fait penser que leur vote n'a pas d'importance. »

L'équipe gagnante a alors misé sur l'accès à l'information pour stimuler le vote. « Il faut que tout le monde puisse avoir accès aux idées de tous les partis, mais pas nécessairement de façon partisane, explique Marie-Claire Murphy. On a aussi appris que dans certaines régions du Québec, le taux de vote n'atteint même pas 40 %. On a alors proposé que quelqu'un de neutre vienne présenter les différentes plateformes des partis dans les cégeps du Québec. Pour être capable d'avoir une connaissance de base sur les enjeux, de faire un choix éclairé et d'aller voter par la suite. »

Sensibilisée à la cause autochtone, l'équipe souhaitait aussi élargir son concept aux réserves amérindiennes et innues de la province.

Quatre projets ont ensuite été soumis au vote. Le concept « Relève ton vote : Informer, outiller, voter ! » a retenu les faveurs des participants. Trente-trois pour cent de ceux-ci ont préféré ce projet aux trois autres qui étaient dans la course et qui s'attardaient notamment à un outil de vote technologique et à changer la perception du vote.

La suite

Bien qu'aucun prix ou bourse ne soit lié au choix du concept, celui-ci pourrait être concrétisé par le DGEQ lui-même, dans le cadre d'une stratégie à l'intention des étudiants du collégial, lors des prochaines élections générales.

« (Durant la fin de semaine), on s'est sentis concernés par le fait qu'il y a des jeunes qui ne votent pas et qui n'ont pas accès à la politique. Je suis contente que l'idée ait été retenue. Moi, ça m'aiderait beaucoup à faire un choix. »

L'étudiante diplômée en cinéma réfléchit à la possibilité de s'impliquer auprès de l'organisme pour faire de son idée une réalité, signe qu'elle a peut-être eu la piqûre. « Si je peux réussir à intéresser les autres, je serais bien contente ! » lance la jeune femme.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer