Qualité et sécurité des soins: le CIUSSS de l'Estrie fait bonne figure

Bruno Petrucci, directeur de la qualité, de l'évaluation,... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Bruno Petrucci, directeur de la qualité, de l'évaluation, de la performance et de l'éthique au CIUSSS de l'Estrie.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

Tous les quatre ans, Agrément Canada, un organisme sans but lucratif indépendant, évalue la qualité et la sécurité des soins de santé à travers le Québec. La première de deux visites des établissements du CIUSSS de l'Estrie a eu lieu en ce sens, du 16 au 21 octobre derniers. Selon le rapport dévoilé lundi, l'organisation s'est conformée à 88 % des normes prescrites.

«Sur le terrain, les gens sont satisfaits des visites que l'on a eues. Malgré la période de changements que l'on traverse, on répond à près de 90 % des critères considérés parmi les meilleures pratiques. On veut saisir globalement ce qui se fait dans nos 14 établissements et s'en inspirer parce qu'il y a de bons coups à plusieurs endroits», a indiqué en entrevue Bruno Petrucci, directeur de la qualité, de l'évaluation, de la performance et de l'éthique pour le Centre intégré universitaire de santé et de services- sociaux (CIUSSS) de l'Estrie.

En ce qui concerne «l'environnement physique», «l'état général des infrastructures de l'organisme témoigne de son engagement à créer et maintenir un environnement physique sécuritaire, aménagé en fonction de la qualité des soins et services aux usagers et du confort du milieu de vie des résidents, peut-on lire dans le volumineux rapport d'Agrément Canada. (...) Certains environ-nements présentent toutefois un état de vétusté marqué que l'organisme a clairement identifié et pour lesquels des plans fonctionnels et techniques sont dressés comme l'urgence de l'Hôpital Fleurimont, le bloc opératoire de l'Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins et l'une des unités du centre d'hébergement- Marie-Berthe-Couture.»

Évaluation des risques

En termes «d'évaluation des risques», l'OSBL a souligné que certains des critères de prévention des chutes à l'urgence et dans des unités de soins palliatifs de certains établissements ne sont pas conformes. Les normes concernant les « services de soins intensifs » sont non appropriées dans une proportion de 14 %, tandis que neuf des 71 critères (12,7 %) des «services d'urgence» ne sont pas adéquats. Par ailleurs, La Voix de l'Est a dévoilé, samedi, que les incidents et les accidents déclarés, du 1er avril 2015 au 31 mars 2016, dans les établissements chapeautés par le CIUSSS de l'Estrie, ont bondi de 6,9 % comparativement à l'année précédente. Cette statistique est de 0,6 % à l'échelle provinciale.

L'organisation estrienne a répondu à 71,7 % des critères dans la catégorie «leadership». Parmi les points à améliorer, notons les mesures pour éviter la «contamination croisée» des appareils médicaux. Par ailleurs, 48 des 52 «normes sur le retraitement et la stérilisation des appareils médicaux réutilisables» évaluées ont été jugées adéquates, soit 92,3 %. 

Médication et infections

Le CIUSSS de l'Estrie s'est conformé à 93,6 % des critères prioritaires en ce qui concerne la gestion des médicaments. L'accès à un pharmacien en tout temps «sur place ou sur appel», pour répondre aux questions sur les médicaments ou leur gestion fait entre autres défaut. Agrément Canada a également souligné que certaines normes de gestion de médicaments, notamment les antimicrobiens et l'héparine, ne sont pas conformes. «Les départements de pharmacie sont propres et modernes, a mentionné l'OSBL. L'aménagement des espaces permet un travail sécuritaire lors de la préparation des médicaments et assure la protection du personnel et la qualité du produit à administrer. (...) Le circuit du médicament est 100 % implanté au niveau des processus, mais n'est pas totalement réalisé selon les audits faits sur le cheminement- de la prescription.»

Les établissements du CIUSSS de l'Estrie visités répondent à tous les critères en termes de prévention des infections. «Les membres de l'équipe de prévention et contrôle des infections se sont efficacement installés dans l'environnement du CIUSSS de l'Estrie. (...) L'enjeu du lavage des mains demeure toutefois préoccupant à l'échelle de l'établissement, a noté Agrément Canada, car les audits menés démontrent un faible pourcentage d'adhésion dans l'ensemble du territoire. Des stratégies sont nécessaires afin d'améliorer les résultats.» La prochaine visite d'Agrément Canada au sein des établissements du CIUSSS de l'Estrie aura lieu en octobre 2018.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer