La famille élargie de Rob Lutterman

« C'est beau à voir. Même des petits-enfants, qui... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

« C'est beau à voir. Même des petits-enfants, qui ne l'ont pas connu, se sentent investis d'une mission en participant à Skions pour la vie », confie la fille du défunt, Randy Lutterman, arborant un foulard rouge pour souligner l'événement, qui s'est déroulé samedi.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sutton) Rob Lutterman a été emporté par un cancer du pancréas en 1999. Aujourd'hui, sa mémoire est toujours honorée, même par des gens qui ne l'ont pas connu.

« C'est beau à voir. Même des petits-enfants, qui ne l'ont pas connu, se sentent investis d'une mission en participant à Skions pour la vie », confie la fille du défunt, Randy Lutterman, arborant un foulard rouge pour souligner l'événement, qui s'est déroulé samedi à Sutton. 

À ce jour, l'initiative a permis de verser plus de 1,1 M $ à la recherche sur le cancer. « Je pense qu'aujourd'hui, ce n'est pas seulement pour mon père Rob qu'on le fait, mais bien pour toutes les victimes. Ça devient un peu sa famille élargie, ça devient quelque chose de plus grand. C'est un beau moment de solidarité », souligne Randy Lutterman, qui parle de « belles retrouvailles » grâce à Skions pour la vie. 

Trois projets prometteurs et innovateurs ont obtenu des subventions de fonctionnement en 2014 et 2016 grâce au fonds commémoratif Rob Lutterman. « Quand mon père a eu son cancer, c'en était un très méconnu. Aujourd'hui, grâce à la recherche et à des événements comme celui-ci ça, les gens en apprennent de plus en plus », précise la dame. 

Plus de 40 personnes ont participé, sur le coup de 14 h, à la descente commémorative. « Et c'est sans compter ceux qui ont contribué monétairement à l'événement, sans pouvoir être présents », précise­ Mme Lutterman. 

« Ça fait un sentiment très spécial. Je crois que mon père serait très fier de ce que l'événement devient », conclut-elle. 

Chaque année, environ 4700 Canadiens reçoivent un diagnostic de cancer du pancréas. Seulement 15 à 20 % seront toujours vivants dans l'année qui suit, une statistique qui chute à 8 % après cinq ans de combat.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer