Centre-ville de Granby: une image à créer

Véronique Darveau et Daniel Surprenant affirment que la... (Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Véronique Darveau et Daniel Surprenant affirment que la Ville n'a lésiné sur rien pour permettre aux citoyens de s'exprimer.

Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Contrairement à ce que d'aucuns ont avancé, rien n'est joué pour le réaménagement du centre-ville, assure le directeur du Bureau de projets à la Ville de Granby, Daniel Surprenant. Dans cette optique, il souhaite que citoyens et commerçants participent en grand nombre aux soirées portes ouvertes prévues sur ce projet lundi et mardi à l'hôtel Le Castel.

Un citoyen, Richard Dubé, a récemment affirmé aux élus lors d'une séance du conseil municipal qu'à ses yeux, les grandes lignes du projet, qui nécessitera des investissements estimés à 15 millions $, sont déjà conclues. L'étude-diagnostic du centre-ville réalisée par la firme d'experts en aménagement BC2 en est la preuve, estime-t-il. 

« L'étude présente les contraintes et les opportunités. Des scénarios possibles ont aussi été présentés avec les tendances actuelles en matière d'aménagement, comme des trottoirs plus larges et l'ajout d'aires de repos. Mais c'est aux citoyens de créer l'image du centre-ville. Le consultant ne l'a pas fait. Ça doit venir de nous », affirme toutefois Daniel Surprenant.

Et, dans ce contexte, la Ville n'a pas lésiné sur les moyens pour récolter les idées et commentaires. Le concept de consultation a littéralement été revisité. « On est ailleurs. On vient de monter d'un cran. On ne pourra plus faire les choses autrement après », laisse tomber le directeur général de la Ville, Michel Pinault. 

Une idée en amène une autre

Rien de formel au cours des cette soirée. Les participants pourront déambuler entre les différents coins de la salle où des sections thématiques seront aménagées afin de susciter les discussions. Ils pourront se prononcer sur le centre-ville actuel à l'aide de « post-it » : bleus pour « j'aime » et jaunes pour « j'aime moins ». Ceux-ci pourront être apposés sur des reproductions grand format du centre-ville. « Une personne pourrait par exemple dire qu'elle n'aime pas telle intersection et un autre qu'il adore le parc Miner où il va lire », illustre Daniel Surprenant. 

Les Granbyens seront aussi invités à partager leur vision du centre-ville, qu'il s'agisse de stationnement, de végétalisation, de vélo, des technologies des villes intelligentes, etc. « Il y a 11 stations pour autant de thèmes et une question est posée à chacun des thèmes. Par exemple : comment peut-on améliorer l'offre de stationnement ? Les gens pourront se promener au hasard et se prononcer selon leurs intérêts. Ça va les inciter à donner leurs idées », estime M. Surprenant.

Des exemples d'autres centres-villes inspirants seront en outre illustrés, afin que les participants puissent dire ce qu'ils aiment ou moins. Déjà, les idées circulent à bon rythme sur la page Facebook dédiée au projet. 

Des ateliers « d'idéation », guidés par un animateur, sont aussi prévus à compter de 19 h 30 pour réfléchir sur les quatre places citoyennes (de la Famille, du Savoir, de la Chanson et du Marché public) proposées l'automne dernier. Ceux qui le souhaitent pourront même façonner leurs idées à partir de pâte à modeler ou de blocs Lego. 

Participation

Question de stimuler la participation, la Ville a distribué quelque 1500 invitations aux portes des résidants et commerçants du centre-ville. Le circuit « Centre » du transport en commun sera offert gratuitement à partir de 17 h et jusqu'à 22 h afin que la question du transport ne soit pas un frein au déplacement des citoyens. La fréquence des passages de l'autobus sera aussi augmentée aux 15 minutes plutôt qu'aux 30 minutes habituelles. 

Une halte-garderie sera disponible sur place. Et l'endroit sera accessible aux personnes à mobilité réduite. 

La porte ouverte débutera à 18 h, mais il est possible d'arriver entre 18 h et 19 h, note la chef de division à la direction du service des ressources humaines et des communications à la Ville, Véronique Darveau. Le scénario est le même pour les deux soirs. « Le mardi, on enlève les post-its et on repart à neuf », lance-t-elle.

Environ 25 représentants de la Ville seront sur place pour guider les participants et recueillir leurs commentaires. Les personnes qui aimeraient faire partie du groupe de travail chargé de faire le tri des idées et commentaires récoltés pourront se manifester à cette occasion. Deux places sont disponibles. 

Selon Daniel Surprenant, la population sera à nouveau consultée en avril afin que les scénarios à privilégier puissent être ciblés et, éventuellement, présentés au conseil municipal. Le projet pourrait bénéficier de subventions, notamment pour le renouvellement des infrastructures urbaines.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer