Le GASP fait part de ses attentes

Le coordonnateur du Groupe actions solutions pauvreté, Nicolas... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le coordonnateur du Groupe actions solutions pauvreté, Nicolas Luppens.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Le coordonnateur du Groupe actions solutions pauvreté (GASP), Nicolas Luppens, était de passage mardi à Ottawa pour déposer un mémoire devant le Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes­ handicapées.

Il a du même coup offert son expertise et a exposé les attentes du GASP dans le cadre des consultations publiques - sous forme de panel - liées aux interventions nationales en matière de lutte contre la pauvreté.

Le mémoire de neuf pages demande que soit élaborée une politique de lutte contre la pauvreté afin que le Canada se dote d'une vision globale à long terme et reconnaissant les droits fondamentaux des plus démunis. Le GASP s'attend à ce que cette démarche consultative démontre « la nécessité pour le Canada de se doter d'une stratégie ambitieuse de lutte contre la pauvreté ».

Le GASP a émis de nombreuses recommandations dans son mémoire, comme rehausser le revenu des personnes vivant seules, bonifier la Stratégie de partenariats de lutte à l'itinérance et en garantir le maintien après mars 2018, développer une stratégie visant à combattre l'insécurité alimentaire avec des ressources et rehausser les revenus de l'État en s'attaquant aux évasions fiscales tout en imposant davantage les grandes entreprises et les plus riches.

« C'est un honneur pour moi de représenter le GASP à cette occasion. La Haute-Yamaska aura une voix dans cette étude. La démarche du plan d'action gouvernemental pour la solidarité et l'inclusion sociale (PAGSIS) du gouvernement provincial que notre organisme a coordonné localement de 2013 à 2016 a été riche en apprentissages. Nous souhaitons rapporter nos préoccupations et nos attentes à Ottawa. Nous souhaitons, par exemple, que la future stratégie soit assez flexible pour permettre aux localités de recevoir du financement pour des interventions correspondant à leurs priorités », fait valoir M. Luppens dans un communiqué.

Nicolas Luppens a rappelé également les attentes en matière de logements sociaux à Granby. Le besoin y est évalué à 300 unités supplémentaires. « 343 personnes (juin 2015) sont toujours sur la liste d'attente de l'OMH de Granby et [...] avec une proportion de 5 logements sociaux par 1000 habitants, Granby se positionne 20e et dernière par rapport à 19 autres villes de taille similaire au Québec », peut-on lire dans le rapport.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer