Infrastructures: subventions de 8,3 M$ pour Cowansville

Emballé, le maire Arthur Fauteux a fièrement partagé... (Julie Catudal, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Emballé, le maire Arthur Fauteux a fièrement partagé la nouvelle mardi soir en assemblée.

Julie Catudal, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Cowansville) Les travaux pour moderniser le sous-sol des rues à Cowansville se multiplieront cette année. La Ville vient d'obtenir la confirmation qu'elle recevra 8,3 millions de dollars d'Ottawa et de Québec pour remplacer les conduites d'aqueduc et d'égout de rues dans le secteur Bernard ainsi que les rues John et Willard.

Les subventions (5 M $ du fédéral et 3,3 M $ du provincial) seront versées dans le cadre du Fonds pour l'eau potable et le traitement des eaux usées (FEPTEU). Une annonce officielle sera faite vendredi après-midi par le député fédéral de Brome-Missisquoi, Denis Paradis, à l'hôtel de ville.

Emballé, le maire Arthur Fauteux a fièrement partagé la nouvelle mardi soir en assemblée. « Autant d'argent en subventions, on n'a jamais vu ça à Cowansville. Et on ne pense plus revoir ça un jour », a-t-il affirmé. Avec cet argent, a-t-il renchéri, la Ville pourra s'attaquer à son déficit d'infrastructures.

« On est la quatrième ville au Québec à obtenir autant d'argent. On en doit beaucoup à M. (Claude) Lalonde et à son équipe. Ils étaient prêts et ont présenté des projets bien ficelés », a indiqué M. Fauteux en hommage au directeur général. « On nous a dit que c'était un des dossiers les mieux préparés qu'ils (fonctionnaires­) ont reçus. »

Le FEPTEU a été lancé l'été dernier, mais il a été fermé au bout de quelques jours en raison d'une avalanche de demandes de subventions. Plusieurs municipalités ont été prises de cours, entre autres la Ville de Longueuil, n'ayant pas eu le temps de déposer leurs projets. Une deuxième mouture du programme est en préparation.

À point nommé

La nouvelle tombe à point pour la Ville de Cowansville. Le conseil a adopté un ambitieux programme triennal d'immobilisation de 16,2 millions de dollars pour 2017. Plusieurs projets étaient liés à l'obtention de subventions.

Le FEPTEU est d'autant plus intéressant pour les municipalités que le traditionnel partage au tiers des coûts entre les trois acteurs (fédéral, provincial et municipalité) a été considérablement modifié. Le fédéral paie maintenant 50 % des coûts des travaux, le provincial, 33 % et le municipal 17 %.

Tous les travaux doivent être exécutés avant le 31 mars 2018.

Outre les 8,3 M $, la Ville utilisera également les 2 420 429 $ qu'il lui reste du programme de la taxe sur l'essence et de la contribution du Québec 2014-2018. Cet argent doit être dépensé avant la fin de l'année 2018.

La modernisation des vieilles rues de la municipalité améliorera le bilan environnemental lié aux surverses, souligne M. Lalonde. Lors des travaux dans ces rues, des égouts pluviaux seront ajoutés, ce qui diminuera le volume dans les conduites des égouts sanitaires (eaux usées). « Si on veut poursuivre notre développement, il faut qu'on ajoute des égouts pluviaux. On doit convaincre le ministère de l'Environnement que le bilan des surverses va s'améliorer », a-t-il indiqué. Le Ministère pourrait bloquer les nouveaux développements dans le cas contraire, a-t-il ajouté.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer