Famili-Neige: Dame Nature du côté des organisateurs... ou presque

L'activité des traîneaux à chiens a été bien... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

L'activité des traîneaux à chiens a été bien populaire, mais de courte durée. L'appel de la nature a été trop fort pour les amis canins.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) L'activité Famili-Neige 2017 s'est soldée par une belle réussite, amenant des milliers de personnes à profiter des joies de l'hiver au parc Daniel-Johnson.

Les sculptures de neige ont été fort populaires,... (Julie Catudal, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Les sculptures de neige ont été fort populaires, estime le coordonnateur de Famili-Neige, Mathieu St-François, entouré de bénévoles.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

« Une grande partie de notre succès repose sur le fait que Dame Nature a été de notre côté cette année. Nous sommes très contents du déroulement. Les commentaires que nous avons reçus sont bons », s'est réjoui dimanche le coordonnateur de Famili-Neige, Mathieu St-François. 

Il faut dire que ce n'étaient pas les activités qui manquaient : conte autour du feu, tennis sur glace, tour de voiturette de chevaux, curling-quilles, glissade sur la neige sans compter les scouts de Granby qui avaient installé un camp. « La terrasse du chalet, où il y avait des divans en neige géants, a été bien appréciée. Les sculptures de glace étaient magnifiques. Il y avait également le match du Canadien contre les Capitals diffusé sur un écran géant. Tout a vraiment été apprécié. Sans avoir un bilan officiel, on peut dire que des milliers de personnes sont venues. L'affluence est très satisfaisante », explique M. St-François. 

« Le tout a été clos par un beau feu d'artifice, à 17 h 30. Les familles ont aimé que ce soit assez tôt. On va poursuivre avec cette formule où ça ne se déroule pas à la même heure chaque fois. Le premier week-end, le feu est à 19 h. Ça donne la chance à tous d'en voir au moins un », poursuit-il.

Mathieu St-François lève d'ailleurs son chapeau aux gens des travaux publics de la Ville de Granby. « Ils ont vraiment fait des petits miracles pour que les activités puissent avoir lieu », dit-il. 

Deux coups de coeur sont revenus durant les deux week-ends de Famili-Neige. « La semaine dernière, le Yukigassen, qui implique balles de neige et drapeaux, a été beaucoup apprécié par les familles », rappelle le coordonnateur.

« Cette fin de semaine, c'est vraiment la course des Flocons qui a été mon coup de coeur. Cent vingt inscriptions sur une possibilité de 120, c'est un bon succès. On voulait promouvoir les saines habitudes de vie avec des courses de 250, 500 et 1000 mètres. Tous les enfants recevaient des médailles. C'était très beau à voir », ajoute-t-il. 

Mathieu St-François espère mettre au monde un tournoi de Yukigassen à Famili-Neige, l'année prochaine. « Cette année, c'était une démonstration. L'an prochain, ce sera la grosse affaire », affirme-t-il. 

L'appel de la nature

Deux activités ont dû être annulées pour des raisons hors du contrôle des organisateurs. « Il était censé y avoir de la pêche blanche sur le lac Boivin, mais si ce n'était pas assez sécuritaire pour y patiner : nous n'étions pas pour envoyer des gens y pêcher ! C'est seulement une question de logique et de sécurité », indique Mathieu St-François.

L'annulation subite de l'activité des traîneaux à chiens a causé bien des déceptions. Le hic ? L'appel de la nature a été trop fort pour les amis canins... « Je ne sais pas comment le dire de façon élégante. Disons que l'envie d'assurer la relève a été trop forte pour les chiens, alors les attelages étaient incontrôlables. Les femelles voulaient aller voir les mâles et les mâles étaient trop attirés par les femelles », dit le coordonnateur mi-figue, mi-raisin.

« Je suis allé voir les parents et je leur ai dit : "je vous laisse le bon soin d'expliquer à vos enfants ce qui vient de se produire", rigole Mathieu St-François. Nous étions vraiment découragés, mais surtout déçus pour les gens qui attendaient depuis un moment. Au moins, ils ont été compréhensifs. Ils vont revenir l'an prochain, assurément. »

Un des chanceux qui a pu essayer l'activité, Kyle, trois ans, a été bien impressionné par les chiens. « Ça allait vite, vite, vite. Je leur ai dit d'arrêter », lance l'enfant, en compagnie de sa maman Claudia.

« La température était vraiment idéale, ça a été bien agréable », dit de son côté Danielle en compagnie de sa petite-fille Lili, 4 ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer