Importante réorganisation des terrains de soccer à Granby

Relocalisation de certaines surfaces de jeu, ajouts de... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Relocalisation de certaines surfaces de jeu, ajouts de nouvelles : une importante réorganisation des terrains de soccer est en cours à Granby.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Importante réorganisation des terrains de soccer à Granby. Alors que des travaux ont été entrepris pour relocaliser certaines surfaces de jeu, la Ville prévoit aménager trois nouveaux terrains pour 2018.

Cet exercice s'inscrit dans le cadre de la construction projetée du centre aquatique sur une portion du parc Dubuc, près du centre sportif Léonard-Grondin, où le club de soccer Les Cosmos de Granby avait l'habitude de tenir une partie de ses activités, a expliqué le directeur du service de la coordination du loisir, des arts, de la culture et de la vie communautaire, Patrice Faucher. 

La Ville souhaite, de cette façon, être en mesure de commencer rapidement les travaux de construction de la nouvelle infrastructure municipale - un projet de 34 millions $ - si elle devait recevoir, à court terme, une réponse positive à ses demandes de subventions. « Ça nécessitait la relocalisation de quatre terrains à cinq joueurs », dit M. Faucher. 

Il a ainsi été convenu de revoir la configuration d'un terrain existant, soit la surface de jeu (à 11 joueurs) numéro quatre du parc Terry-Fox, pour y aménager les quatre terrains déplacés, a précisé le coordonnateur du Cosmos, Martin Bélanger. « La moitié du travail a déjà été faite. Les buts et les lignes synthétiques ont été enlevés. On a deux terrains sur quatre d'aménagés. Tout va être prêt pour le printemps 2017 », dit-il. 

Cela répond du même coup au souhait des Cosmos de réunir sur un même site les activités du volet développement, désormais identifié sous l'appellation de « classe locale ». « Les parents qui ont plus d'un enfant dans différentes catégories n'auront plus à voyager d'un parc à l'autre », fait valoir M. Bélanger.

Nouveaux terrains

L'aménagement de deux autres terrains de soccer à cinq joueurs est en outre envisagé dans le rond-point du parc Terry-Fox, qui fait parfois office de stationnement temporaire, laisse savoir Patrice Faucher.  

« Les besoins du soccer, avec le développement des catégories et les projections pour le futur, c'est d'avoir six surfaces de jeu à cinq (joueurs) », fait-il valoir. 

Un appel d'offres a donc été récemment lancé pour la préparation des plans et devis de ces deux nouveaux terrains. Ces derniers ne seraient toutefois prêts qu'en 2018, précise M. Faucher. 

Détail : ce projet d'ajout de surfaces de jeu, pour lequel un budget de 260 000 $ a été prévu, inclut aussi l'aménagement d'un nouveau terrain à 11 joueurs pour pallier la perte du terrain numéro quatre au parc Terry-Fox. Lors du dépôt du budget de la Ville, il a été avancé que la propriété du Mont-Sacré-Coeur pourrait accueillir ce terrain. Mais il s'agit là d'une « hypothèse », dit Patrice Faucher. « On devrait pouvoir confirmer dans les prochaines semaines quelle option sera retenue, mais les besoins pour un terrain à 11 (joueurs) sont là », note-t-il. 

Cet été, Les Cosmos devront toutefois composer avec ce terrain en moins.

Besoins

Avec ou sans centre aquatique, le coordonnateur du Cosmos précise que les trois terrains à sept joueurs situés près de la rue Crémazie, au parc Dubuc, demeureront en place et seront utilisés par les équipes du volet compétitif.

Mises à part les quatre surfaces de soccer relocalisées, les autres infrastructures sportives et de loisirs du parc Dubuc, comme le terrain de baseball, le terrain de pétanque et le site d'entraînement Anne-Marie Lapalme demeureront par ailleurs disponibles aussi longtemps que les travaux de construction du centre ne seront pas entrepris, dit Patrice Faucher. 

Récemment, un Granbyen, Ghislain Simard, a dénoncé, dans la section Opinions de La Voix de L'Est, le refus de la Ville en 2015 de participer financièrement à l'aménagement d'un terrain de soccer synthétique à l'école Joseph-Poitevin. Les coûts auraient pu être moindres pour cette nouvelle infrastructure, a-t-il déploré. « Les surfaces proposées ne répondaient pas aux besoins de l'époque », justifie toutefois le directeur du service de la coordination du loisir, des arts, de la culture et de la vie communautaire.

Dans la mesure du possible, la Ville souhaite regrouper ses installations, ajoute Patrice Faucher. Est-ce que l'ajout possible d'un terrain au Mont-Sacré-Coeur répond à cette volonté ? « Si cette hypothèse est retenue, il n'y a pas foule d'infrastructures du côté sud (de la ville), mais il peut aussi y avoir des alliances avec le centre intérieur (le Complexe Artopex). Il y a toutes sortes d'éléments à considérer », fait-il valoir. 

À cela, il faut aussi ajouter que les bureaux du club de soccer Les Cosmos déménageront sous peu au Complexe Artopex, laisse savoir Martin Bélanger.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer