Immeuble rue Centre: une offre d'achat déposée à la Ville

Une offre d'achat a été déposée à la... (tirée de Google)

Agrandir

Une offre d'achat a été déposée à la Ville de Granby pour le 18 rue du Centre. Les élus ont résolu d'y répondre par une contre-offre.

tirée de Google

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) À vendre depuis plus de deux ans, l'immeuble voisin du terminus, sis au 18, rue du Centre, pourrait-il trouver preneur? La Ville de Granby a reçu une offre d'achat et les élus ont résolu d'y répondre par une contre-offre. Mais la démarche ne fait pas l'unanimité à la table du conseil.

Les conseillers municipaux Michel Mailhot et Jean-Luc Nappert s'y sont opposés, lundi, lors de la séance ordinaire du conseil. 

La vente de l'immeuble, propriété de la Ville depuis 2011, devrait être mise sur la glace, a fait valoir M. Mailhot, alors que l'administration municipale s'apprête à réaliser une importante démarche de consultation citoyenne les 20 et 21 février, dans le cadre du projet de réaménagement du centre-ville. «Il serait sage d'attendre de voir ce qu'on va faire avec le centre-ville», a-t-il souligné. 

Jean-Luc Nappert a abondé dans le même sens. «Il se peut qu'il y ait une avenue intéressante pour ce terrain-là», a-t-il ajouté. 

Mais leur opinion n'est pas partagée par la majorité des élus. «La bâtisse est déjà à vendre depuis deux ans», a rappelé la conseillère, Julie Bourdon. «Je comprends qu'il y a des choses qui s'en viennent, mais c'est important d'avoir des bâtisses revitalisées», a-t-elle renchéri. 

Chambres

L'offre d'achat a été déposée par Les Immeubles Pollender. Le prix offert correspond au montant demandé par la Ville, soit 165 000 $. L'acheteur potentiel a cependant précisé que l'offre est conditionnelle à l'octroi par la Ville d'une servitude «réelle et perpétuelle» pour l'utilisation de cinq cases de stationnement du lot adjacent.

C'est sur ce dernier point que la Ville souhaite effectuer une contre-offre. Elle n'est pas d'accord pour permettre l'utilisation de cinq cases de stationnement. «On va voir comment l'acheteur potentiel va réagir. Est-ce que ce sera le point de recul ? Seul l'avenir va nous le dire», a commenté le maire Pascal Bonin aux médias au terme de la séance du conseil. 

Selon lui, le projet envisagé par Les Immeubles Pollender serait de convertir l'endroit en résidence de chambres pour les cégépiens. «Je vois mal comment le conseil pourrait reculer sur quelque chose sur lequel il s'est déjà prononcé il y a deux ans, dit M. Bonin. (...) Et si on ne met pas l'immeuble en vente, ce qui arrive, c'est qu'on perd des taxes municipales, il ne faut pas se le cacher. L'entretien continue aussi à nous coûter quelque chose. On sait que ça répond à un besoin si le projet se fait.»

Pascal Bonin dit comprendre les arguments du conseiller Mailhot. «Mais l'effet que ça aurait (mettre la vente sur la glace), ça serait de geler le centre-ville. Et je ne pense pas que c'est ce qu'on cherche», dit-il. 

La Ville a acquis en 2011, au coût de 555 000 $, les 16 et 18 rue du Centre, dans le cadre de son projet de refonte du service de transport en commun. Le 16, rue du Centre a été démoli pour faire place au terminus.

Le 18, rue du Centre a d'abord été mis en vente en 2014 à un prix oscillant entre 180 000 $ et 200 000 $. Mais le prix a été revu à la baisse l'an dernier, à 165 000 $, car la bâtisse nécessite d'importants travaux de rénovation et est mal pourvue en stationnements.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer