Consultation sans précédent pour le réaménagement du centre-ville

La population et les commerçants sont invités à... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

La population et les commerçants sont invités à participer aux soirées de consultation publique sur le projet de réaménagement du centre-ville de Granby les 20 et 21 février.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Comment se porte le centre-ville de Granby? Quels sont ses points forts, ses points faibles? Comment l'améliorer, le dynamiser? La population et les commerçants sont invités à se prononcer sur le sujet les 20 et 21 février dans le cadre d'un exercice de consultation citoyenne sans précédent à Granby.

«On espère que ça va faire boule de... (Alain Dion, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

«On espère que ça va faire boule de neige. La page Facebook va aussi alimenter la démarche citoyenne», dit le directeur du Bureau de projets, Daniel Surprenant.

Alain Dion, La Voix de l'Est

«Je ne sais pas ce qui va sortir de ça, mais j'ai hâte de voir comment la communauté va surprendre son conseil municipal», a laissé tomber le maire Pascal Bonin lundi au terme d'un point de presse au cours duquel les détails de ces «portes ouvertes» ont été dévoilés. 

S'il n'en tient qu'au maire Bonin, les gens devraient répondre en grand nombre à l'invitation du groupe de travail qui planche sur le projet de réaménagement du centre-ville de Granby, dont les coûts sont estimés à 15 M $. Environ les deux tiers des coûts sont toutefois prévus pour le renouvellement des infrastructures urbaines et les travaux de voirie. 

«Ça fait longtemps qu'il y a de la critique sur le centre-ville. Je m'attends à ce que les gens se déplacent. Et si ça prend 1200 signatures dans un registre pour bloquer un projet, ça serait le minimum de personnes qu'il devrait y avoir (aux séances de consultation) pour signifier un appui. Il faut une représentativité», estime Pascal Bonin. 

Preuve que la Ville ne lésine pas sur les moyens pour recueillir les idées, les commentaires, les coups de coeur et autres inspirations des citoyens, c'est à l'hôtel Le Castel et Spa Confort, dans les salles Citadelle B et C, que les rencontres se dérouleront, à compter de 18 h, a souligné le directeur général de la Ville de Granby, Michel Pinault. 

Novateur

Selon le directeur du Bureau de projets de la Ville, Daniel Surprenant-, les rencontres «portes ouvertes» ne ressembleront pas aux consultations publiques tenues précédemment. Il n'y aura pas de micro, ni d'intervenants sur une scène pour présenter le projet. Plutôt quatre ou cinq «stations», portant sur autant de thèmes, tels l'aménagement urbain, la sécurité des usagers ou la végétalisation. Les participants pourront ainsi circuler entre les stations et échanger sur les différents thèmes. 

«On veut maximiser les échanges, l'interaction sur le contenu et avoir une rétroaction», fait valoir Daniel Surprenant.

Les citoyens seront en outre invités à valider le diagnostic du centre-ville dressé par la firme d'experts en aménagement BC2. «Les gens pourront dire ce qu'ils aiment et ce qu'ils n'aiment pas du centre-ville. Par exemple, quelqu'un pourrait dire qu'il n'aime pas telle intersection parce qu'il la trouve dangereuse et quelqu'un d'autre pourrait dire qu'il aime tel coin d'un parc et qu'il ne faut pas y toucher», illustre M. Surprenant. 

Des «ateliers d'idéation» se dérouleront par ailleurs pour permettre aux citoyens de réfléchir sur les quatre places citoyennes (de la Famille, du Savoir, du Marché public et de la Chanson), proposées l'automne dernier. 

Ceux qui le souhaitent pourront même façonner leurs idées à partir de pâte à modeler ou de blocs Lego, glisse le directeur de projets.

S'exprimer

Le programme des deux soirées est le même. Ceux qui ne seraient pas en mesure de se déplacer à ces occasions pourront néanmoins s'exprimer sur la page Facebook créée pour le projet de réaménagement du centre-ville (facebook.com/CentreVilleGranby).

Tous sont invités à partager des photos de leurs coups de coeur ou des idées en lien avec le projet. Les participants pourraient remporter une carte cadeau d'une valeur de 500 $ du Palace de Granby. 

«On espère que ça va faire boule de neige. La page Facebook va aussi alimenter la démarche citoyenne», dit le directeur du Bureau de projets. 

Un service de navette sera offert les 20 et 21 février, du centre-ville vers Le Castel. Une halte garderie sur place est également prévue ces soirs-là. 

Les citoyens qui souhaitent s'impliquer davantage dans le projet pourront manifester leur intérêt, car deux places sont toujours disponibles au sein du groupe de travail qui réunit plus d'une vingtaine de citoyens, de commerçants, d'élus et de représentants d'organismes. 

Les Granbyens devraient être conviés à nouveau, cette fois-ci en avril, afin de prendre connaissance des scénarios d'aménagement pré-finaux. Ils seront à nouveau invités à livrer leurs commentaires.

Les coûts de réaménagement du centre-ville ont été estimés à 15 millions de dollars, mais ils pourraient varier selon les concepts retenus, a déjà précisé le maire Pascal Bonin. Le projet pourrait bénéficier de subventions, notamment pour le renouvellement des infrastructures urbaines.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer