Un garage a été rasé par les flammes à Granby

Le garage où était aménagé un loft a... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le garage où était aménagé un loft a été complètement détruit par un incendie. La cause n'avait toujours pas été établie, mercredi après-midi.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Un garage dans lequel était aménagé un loft a été rasé par un incendie à Granby, mercredi matin. Le duplex situé à proximité a également subi des dommages. Les dégâts se chiffrent par des dizaines de milliers de dollars.

Les répartiteurs de la centrale 911 ont reçu plusieurs appels, vers 7 h, leur signalant qu'un bâtiment - garage ou cabanon - était la proie des flammes dans la rue Saint-François.

À leur arrivée sur place, le garage double était complètement embrasé. « C'était une boule de feu », décrit Simon Boutin, chef à la division des opérations au Service des incendies de Granby. 

Les flammes menaçant de se propager au duplex voisin, les pompiers ont rapidement déployé leur échelle pour secourir les occupants du logement situé à l'étage. Leur sortie située à l'arrière de l'immeuble, près du garage en flammes, les empêchait d'évacuer leur appartement. « On a dressé une échelle portative à l'avant et on est monté pour sortir les occupants. Ils ont été pris en charge », dit M. Boutin, précisant qu'il s'agit d'une femme et de deux enfants.

Le propriétaire des lieux a quant à lui été traité par les paramédicaux après avoir tenté de sortir une voiture possiblement ancienne du garage. Il a été transporté à l'hôpital de Granby pour y recevoir des soins. 

Une vingtaine de sapeurs ont déployé toutes leurs énergies pour protéger le duplex. « Il y avait un risque imminent de propagation au duplex. On a installé un jet de protection », explique Simon Boutin. Le recouvrement a fondu, mais les dommages sont limités à l'extérieur du bâtiment, ce qui signifie que les occupants ont pu réintégrer leur appartement. 

Le garage est une perte totale. Les pompiers ont travaillé avec beaucoup de précautions pour éteindre les derniers foyers de l'incendie puisque le bâtiment présentait des risques d'effondrement. 

La cause du sinistre n'est pas encore déterminée. La thèse d'un geste criminel a toutefois été écartée. Les pompiers veulent s'entretenir avec le propriétaire, qui était toujours hospitalisé mercredi après-midi, pour tenter de comprendre ce qui aurait pu se produire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer