Des résultats qui se font attendre

Le directeur de la section Haute-Yamaska de l'Association... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le directeur de la section Haute-Yamaska de l'Association nationale des retraités fédéraux, Philip Godin, était venu demander au premier ministre de tenir sa parole de ne pas toucher aux régimes de retraite des employés fédéraux.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Si la grande majorité de la foule était composée de partisans, certains se sont présentés pour rappeler à M. Trudeau quelques-uns de ses engagements électoraux. Ils n'ont malheureusement pas eu l'occasion de faire valoir leurs arguments à l'élu.

Du lot, notons des représentants du syndicat des travailleurs et travailleuses des postes qui, pancarte à la main, plaidaient pour le maintien de la livraison à domicile, comme l'avait promis M. Trudeau. «Nous sommes ici pour le service postal pour tous», a souligné le président syndical de la section locale de Granby, Julien Bourdeau.

Le directeur de la section Haute-Yamaska de l'Association nationale des retraités fédéraux, Philip Godin, était pour sa part venu demander au premier ministre de tenir sa parole de ne pas toucher aux régimes de retraite des employés fédéraux. Le projet de loi C-27 propose pourtant de remplacer les régimes de retraite à prestation déterminée par des régimes à prestation cible, avec pour conséquence d'appauvrir les retraités de la fonction publique fédérale, déplore-t-il. «Est-ce que les retraités et personnes âgées du Canada doivent s'attendre à ce que le gouvernement libéral de Justin Trudeau continue à insécuriser leur avenir financier (...), et ne s'agit-il pas là tout simplement de la maltraitance des aînés?» aurait-il voulu demander. Le retraité se sera contenté de remettre une feuille où était écrite sa question à l'attaché politique de M. Trudeau.

Nicolas Luppens, coordonnateur au Groupe Actions Solutions Pauvreté de la Haute-Yamaska, et Steve Bouthillier, directeur du gîte Le Passant, souhaitaient de leur côté rappeler les engagements de M. Trudeau­ pour lutter contre l'itinérance et pour améliorer l'offre canadienne en logements sociaux. «C'est à Granby, en campagne électorale, que Justin Trudeau avait annoncé, suite à nos travaux de représentation face aux problèmes vécus localement en itinérance, une augmentation de l'enveloppe de la SPLI qui a été doublée au niveau national. Mais nous n'avons pas encore vu les retombées sur notre territoire», a-t-il souligné.

L'humoriste bromontois Jonathan Colin était aussi sur place. «Mission accomplie ! Pouvoir dire de vive voix et yeux dans les yeux au premier ministre du Canada si il va respecter sa promesse pour les aidants naturels... c'est tout un privilège et je l'ai fait pour tous ceux qui m'ont écrit», a-t-il publié sur sa page Facebook. Rappelons que M. Colin agit à titre d'aidant naturel pour sa conjointe atteinte d'un cancer.

Soulignons enfin la présence d'opposants au projet d'oléoduc Énergie-Est qui, bien que peu nombreux, ont brandi un drap pour protester.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer