Un poulailler flambe à Shefford

Le bâtiment où se trouvaient environ 8000 poulets... (fournie par Denis Labrecque, Service incendie de Shefford)

Agrandir

Le bâtiment où se trouvaient environ 8000 poulets a été complètement détruit par un incendie dont la cause est indéterminée.

fournie par Denis Labrecque, Service incendie de Shefford

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Shefford) Un poulailler contenant environ 8000 volailles a été détruit par un incendie à Shefford, dans la nuit de lundi à mardi. Les propriétaires ont manifesté le désir de rebâtir le bâtiment de la route 112 afin de poursuivre la production sur ce site.

Les flammes ont pris naissance vers 1 h 30 dans la bâtisse appartenant à la famille Bérard. C'est le gérant de la ferme qui a sonné l'alarme. Le détecteur de chaleur s'est déclenché. « Il s'est rendu sur place et il y avait de la fumée et des flammes apparentes. Il a appelé le 911 », explique André Cadorette, directeur du Service de sécurité incendie de Shefford. 

Dès leur arrivée, les sapeurs ont privilégié une approche défensive afin de protéger un autre poulailler à proximité ainsi que trois réservoirs de propane. Une quarantaine de pompiers de Shefford, Waterloo, Granby, Roxton Pond et Bromont ont combattu les flammes et assuré le transport d'eau, puisque le secteur est dépourvu de borne-fontaine. 

Un tronçon de la route 112 a été fermé jusqu'à 6 h 30 mardi matin afin de permettre aux pompiers de faire leur travail. L'Unité de sauvetage de la Haute-Yamaska s'est aussi rendue sur place en soutien aux sapeurs pendant leur intervention, qui a duré environ cinq heures. 

Le feu a complètement détruit le poulailler qui contenait environ 8000 poulets en début de croissance, selon les éleveurs. Responsable de ce site d'élevage et fille du propriétaire, Karine Bérard regardait avec désolation ce qu'il restait de la bâtisse, mardi matin, lors du passage de La Voix de l'Est. « Les oiseaux qui étaient à l'intérieur, je pense que c'est ça, le pire », a-t-elle laissé tomber.

La responsable du site où l'incendie s'est déclaré... (Alain Dion, La Voix de l'Est) - image 2.0

Agrandir

La responsable du site où l'incendie s'est déclaré et fille du propriétaire des lieux, Karine Bérard.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Relancer les opérations

La famille productrice de volailles s'affairait à relancer les opérations dans le bâtiment épargné par les flammes. Celui-ci contient également quelques milliers de poulets. « On essaie de repartir. On est chanceux, il fait encore chaud dehors. Mais il faut repartir le poulailler », a mentionné Mme Bérard. 

Les propriétaires attendaient leur assureur pour en savoir davantage sur la suite des choses. Ils songeaient déjà à bâtir une nouvelle bâtisse. « C'est sûr qu'il va falloir bâtir pour poursuivre la production », affirme Karine Bérard. 

La cause de l'incendie est indéterminée. Il sera impossible de l'établir puisqu'il ne reste plus rien du poulailler. Les pertes sont évaluées à au moins 300 000 $ pour la bâtisse uniquement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer