En bref

La dernière visite du chef libéral à Granby... (Alain Dion, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

La dernière visite du chef libéral à Granby remonte à la dernière campagne électorale : il s'était arrêté au Café de la brûlerie, où les gens s'étaient déplacés en grand nombre.

Alain Dion, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Le premier ministre Justin Trudeau a été tenté par la poutine de la cantine Chez Ben, où il sera de passage mercredi vers 11 h 40, selon son horaire officiel.

Il viendra y rencontrer les citoyens à l'heure du lunch, dans le cadre de sa tournée pan-canadienne. Plus tôt en matinée, le premier ministre canadien rencontrera le maire de Lac-Mégantic, Jean-Guy Cloutier.

Il prendra par la suite un bain de foule dans le Tim Hortons du Student Union Building de l'Université Bishop's.

À 10 h, il tiendra un point de presse dans le hall d'entrée du Théâtre Centennial de l'Université Bishop's.

La dernière visite du chef libéral à Granby remonte à la dernière campagne électorale : il s'était arrêté au Café de la brûlerie, où les gens s'étaient déplacés en grand nombre.

Mardi, M. Trudeau a fait plusieurs arrêts au Nouveau-Brunswick pour finalement s'arrêter à Sherbrooke en soirée.

La rencontre à la cantine Chez Ben devrait durer une soixantaine de minutes. Sur la photo, Justin Trudeau lors de sa venue à Granby en octobre 2015. Antoine Lacroix

Trafic de sels de bain : le dernier accusé reçoit sa peine

Le dernier accusé d'un réseau de production et de trafic de la drogue appelée « sels de bain » mis au jour en 2012 à Granby, Saint-Alphonse-de-Granby, Sainte-Christine et Shefford a récemment eu sa sentence.

Le tribunal a condamné Michael Labrie à cinq ans et demi de prison pour sa participation au commerce illicite. L'homme de Granby faisait office de vendeur et multipliait les va-et-vient entre son domicile, son travail, son gym et sa « cachette », où les policiers avaient saisi 30 000 comprimés de la drogue hautement addictive.

Les têtes dirigeantes du réseau, Bertrand jr Poirier et Bertrand sr Poirier, ont déjà reçu des sentences de huit et cinq ans et demi de prison, respectivement. Pascal Faucher

18 mois de prison pour un chauffard

Un homme de Bromont qui collectionnait les amendes pour infractions au Code de la route a été condamné à 18 mois de prison, lundi.

Stéphane Francoeur, 56 ans, avait été intercepté en 2014 pour alcool au volant. À ses nombreux antécédents de chauffard figurent aussi une condamnation pour voies de fait contre un agent de police et une autre pour conduite avec les facultés affaiblies datant de 1996.

À sa sortie de prison, l'homme originaire de Brossard est aussi visé par une interdiction de conduire pendant 10 ans. Pascal Faucher

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer