Recherche UQAM-HLM: observer pour améliorer

La phase 2 du projet consistera à établir... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

La phase 2 du projet consistera à établir un plan d'action afin de trouver les solutions pour améliorer l'environnement des résidents du HLM de la Terrasse Bellerive.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Cowansville) Treize locataires du HLM de la Terrasse Bellerive de Cowansville ont été invités par l'Université du Québec à Montréal (UQAM) à participer à une recherche où ils allient la photographie à l'observation afin d'améliorer leur environnement, grâce au projet Flash sur mon quartier.

La Voix de l'Est a d'ailleurs pu assister mercredi soir au vernissage des meilleures photos prises au cours des neuf dernières semaines. L'exposition sera disponible à la bibliothèque Gabrielle-Giroux-Bertrand jusqu'au 31 janvier. 

« L'objectif est d'amener les locataires-chercheurs à penser à un environnement favorable à la santé avec un regard critique, tout en documentant le tout avec des photos », explique Janie Houle, professeure au département de psychologie de l'UQAM.

Les locateurs-chercheurs ont donc reçu une formation et des cours de base pour réussir à prendre de bons clichés. « Il s'agit ici de notre phase 1 du projet où c'est vraiment grâce à la photographie et en observant que les locataires sont en mesure de pointer du doigt ce qui aide à avoir un bel environnement, mais aussi ce qui nuit », précise Roxanne Fournier, étudiante au doctorat en psychologie de l'UQAM. 

« On voit bien plus de positif que de négatif, souligne joyeusement Marie-Ève Thibault, l'une des locataires-chercheuses. Nous sommes une belle petite communauté dans une communauté. »

Les locataires-chercheurs du HLM de la Terrasse Bellerive,... (Julie Catudal, La Voix de l'Est) - image 2.0

Agrandir

Les locataires-chercheurs du HLM de la Terrasse Bellerive, accompagnés des étudiants et professeure de l'UQAM, ainsi que du maire de Cowansville, Arthur Fauteux.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

La phase 2 du projet consistera à établir un plan d'action afin de trouver les solutions pour améliorer l'environnement des résidents du HLM de la Terrasse Bellerive. « Nous allons les accompagner jusqu'en 2021, mais graduellement nous allons nous retirer, pour leur permettre d'être autonomes dans ce processus d'amélioration », note Roxanne Fournier.

Le maire de Cowansville, Arthur Fauteux, s'est dit « très impressionné » par ce qu'il a vu lors du vernissage. « Vous avez raison d'être fiers de ce que vous avez accompli. C'est un cadeau d'avoir pu être là et d'avoir pu vous entendre. Je n'avais pas réalisé qu'on aurait pu faire un vernissage dans cet angle-là. Merci, vous m'avez servi une belle leçon », a-t-il dit dans un discours inspiré. 

« Il y a des préjugés contre les HLM, mais ils tiennent un rôle crucial dans la société. J'ai hâte pour la suite du projet », a lancé le locataire-chercheur Sidney Dubois, sous l'approbation de toute la salle.

L'étude a débuté à l'intérieur d'un premier HLM à Montréal en 2014 et dans un second HLM à Saint-Hyacinthe en 2015. Elle a ensuite été étendue en 2016 à quatre autres HML à Cowansville, Trois-Rivières, Lévis et Gatineau. Les connaissances produites grâce au projet seront utiles à l'amélioration des programmes et des politiques des Offices municipaux d'habitation (OMF) du Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer