Opération Vaccin: aucune arrestation

L'opération VACCIN s'est tenue du 24 novembre 2016... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

L'opération VACCIN s'est tenue du 24 novembre 2016 au 2 janvier 2017 partout au Québec.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) À Granby, aucun automobiliste n'a été arrêté au cours de l'opération VACCIN (vérification accrue de la capacité de conduire, intervention nationale) qui a pris fin lundi, après plus d'un mois de sensibilisation aux dangers de l'alcool au volant. De nombreux contrôles routiers ont été organisés partout au Québec.

À Granby, cinq opérations se sont tenues entre le 24 novembre et le 2 janvier. Mille cent personnes ont été interpellées lors de ces contrôles routiers et six tests ont été effectués. Aucune épreuve de coordination de mouvements (ECM) n'a été nécessaire et il n'y a pas eu d'arrestation, a souligné mardi Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby. 

Par contre, les policiers ont mis la main au collet de 13 conducteurs avec les facultés affaiblies par l'alcool durant la même période, en dehors des opérations policières organisées, indique M. Rousseau. Ce décompte inclut les tests saguins demandés à la suite d'accidents et dont les résultats sont attendus - comme lors du capotage survenu sur le 11e rang à Granby dans la nuit du 28 et 29 décembre - et les refus de fournir­ un échantillon d'haleine. 

Ce nombre s'inscrit dans la moyenne des trois dernières années, assure M. Rousseau. Le service avait précédemment remarqué une augmentation des crimes en matière d'alcool et de drogue au volant en 2016 avec 90 arrestations survenues entre le 1er janvier et le 30 novembre, soit une vingtaine de plus que pour l'année 2015 entière.

« La SAAQ dit, d'après ses statistiques, que le consensus social est élevé contre l'alcool au volant, mentionne le porte-parole. Les gens savent que c'est interdit, prennent des moyens pour ne pas prendre le volant, mais il y a toujours un noyau dur qui se croit invincible. Les témoins ont aussi un travail à faire pour empêcher de partir ceux qui ont pris un verre de trop - prendre leurs clés, par exemple. »

En 2015, le taux moyen d'alcoolémie des personnes arrêtées à Granby atteignait 145 mg par 100 millilitres de sang, alors que la limite légale est de 80 mg. La majorité des contrevenants­ sont des hommes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer