Hausse du taux, baisse des taxes spéciales à Roxton Pond

Les taxes spéciales de prolongement d'aqueduc et d'égout... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Les taxes spéciales de prolongement d'aqueduc et d'égout autour du lac Roxton seront en baisse pour les cinq prochaines années.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Roxton Pond) Une majorité de contribuables à Roxton Pond verront leur compte de taxes augmenter légèrement en 2017. Ceux qui paient des taxes spéciales débourseront toutefois moins en raison de la baisse des taux d'intérêt des prêts de la municipalité.

Le taux de taxation générale de la municipalité passera de 72 ¢ à 75 ¢ par 100 $ d'évaluation. Cela lui permettra d'augmenter ses revenus de 142 493 $. L'argent servira entre autres à payer les salaires de deux nouveaux employés (urbanisme et loisirs) et la hausse salariale de

2 % consentie aux autres employés en 2016. « On offre de bons services aux citoyens. On a réussi à le faire sans augmenter les taxes depuis deux ans. Mais on ne peut pas continuer comme ça. Nous devons les augmenter un peu », fait remarquer le maire Raymond Loignon.

L'administration municipale a renégocié à des taux très bas cette année ses prêts venus à échéance. Ceux-ci sont en lien avec d'importants travaux menés au village et autour du lac. Ainsi, les propriétaires dans le secteur du village qui ont profité du prolongement du réseau d'égout verront leur taxe spéciale être réduite de 27 ¢ à 17 ¢ par 100 $ d'évaluation. Ceux dont la propriété se trouve autour du lac, qui sont branchés depuis quelques années aux réseaux d'aqueduc et d'égout, paieront 215 $ ou 795 $, selon le secteur où ils se trouvent, en taxe spéciale 2017. Ce sont des baisses allant de 48 $ à 148 $ par unité de logement. « On va avoir ces taux d'intérêts pour cinq ans. Ça fait une grande différence pour nos citoyens », estime M. Loignon.

Une série d'autres baisses de taxes spéciales, en lien avec d'autres travaux et l'installation de poste de pompage, entrera en vigueur dans la nouvelle année. Signe de l'impact des nouveaux taux obtenus pour ses emprunts, le service de la dette (remboursement des intérêts et du capital) de la municipalité sera également en baisse en 2017 alors qu'il atteindra 1 607 193 $. Il était de 2 416 552 $ en 2016.

Les taxes de services vont toutes demeurer gelées (voir tableau : Gel des taxes de services).

Au final, le propriétaire d'une maison évaluée à 220 000 $ qui n'a aucune taxe spéciale à payer recevra un compte de taxes de 1937 $, soit une majoration de 66 $ (3,53 %). Une maison de même valeur qui profite des services d'aqueduc et d'égout et qui doit payer une taxe spéciale pour le prolongement de l'égout paiera 2499 $, soit 163 $ en moins (6,13 %) qu'en 2016 (voit tableau : Baisse des taxes spéciales).

Dans son budget adopté par le conseil, la municipalité prévoit obtenir des revenus 5 337 841 $. C'est 636 016 $ de moins qu'en 2016. L'écart s'explique par une réduction de 798 435 $ du remboursement qu'obtiendra la municipalité en 2017 du gouvernement provincial des prêts contractés au nom de Québec dans le travaux mentionnés plus haut. L'État bénéficie aussi de la baisse des taux d'intérêts sur ces prêts.

Étangs aérés

L'année 2017 pourrait finalement être celle où la municipalité aménagera un quatrième étang aéré pour traiter ses eaux usées. C'est un passage obligé pour qu'elle permette la construction de nouvelles maisons reliées à son réseau d'égout.

La municipalité attend depuis l'été 2015 le feu vert du ministère de l'Environnement pour lancer les travaux. « On ne sait pas ce qui les empêche de nous donner notre certificat d'autorisation », soutient le maire Loignon.

Une enveloppe de 3,4 millions de dollars a été inscrit dans la programme triennal d'immobilisations de la municipalité pour 2017. Le conseil compte obtenir une subvention assumant 85 % des coûts, soit 2 890 000 $.

Parmi les autres travaux prévus, un montant de 166 800 $ est inscrit pour la réfection d'une partie du 11e rang.

Le PTI de 2017 s'élève à 3 588 800 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer