Intersection des routes 202 et 235: le réaménagement pourra aller de l'avant

Le ministère des Transports pourra déplacer le bâtiment... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le ministère des Transports pourra déplacer le bâtiment de l'ancienne banque Molson afin d'élargir l'intersection des rues Principale et du Pont (routes 202 et 235) et de faciliter le passage des poids lourds.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Bedford) L'intersection des routes 202 et 235 sera vraisemblablement réaménagée par le ministère des Transports en 2017.

La Voix de l'Est avait révélé en juillet que le projet était dans les cartons du MTQ et que l'élargissement de l'intersection pouvait être accompli dès 2017, mais qu'un obstacle subsistait : l'achat du terrain adjacent à l'ancienne banque Molson n'était pas complété. 

C'est désormais chose faite, selon un article de L'Avenir et des Rivières. « La transaction a été finalisée il y a deux mois et le commerçant (un magasin de meubles usagés) qui s'y trouvait est déménagé au 170 de la rue Principale en novembre », a confirmé le maire de Bedford Yves Lévesque à l'hebdomadaire.

Il a été impossible de rejoindre le maire Lévesque hier. 

Le MTQ pourra donc déplacer le bâtiment de l'ancienne banque Molson afin d'élargir l'intersection des rues Principale et du Pont (routes 202 et 235) et de faciliter le passage des poids lourds. 

Dans son rapport rédigé à la suite du décès de Mildred Erno, 84 ans, happée mortellement par un poids lourd le 17 février dernier, le coroner Alexandre Crich avait jugé que le bâtiment - propriété du MTQ laissée vacante depuis la construction du pont Zéphyr-Falcon en 2011 - réduit « substantiellement » la visibilité à l'intersection puisqu'il est situé trop près des rues. Une situation qui fait rager le maire Yves Lévesque, qui qualifiait en juillet à La Voix de l'Est le bâtiment de nuisance pour la sécurité de l'intersection et pour le développement économique du centre-ville de Bedford. 

En attendant, un miroir sphérique a été installé le 18 mai dernier pour améliorer la sécurité des piétons qui tentent de traverser la dangereuse intersection. Le coroner Crich avait inscrit dans son rapport qu'il fallait minimalement envisager cette avenue, mais le maire Lévesque s'était dit insulté par la mesure, qu'il a qualifiée de « plasters avec très peu de colle dessus pour essayer de régler un bobo ». 

Par contre, la mesure temporaire pourrait s'étirer dans le temps, puisque le MTQ avait précisé qu'aucune date butoir n'avait été fixée pour le réaménagement de l'intersection. 

Consultation en janvier

Le maire Yves Lévesque a dit que ce sera le MTQ qui pilotera le dossier, tout en ajoutant que la Ville pourra également donner son opinion sur la configuration des lieux. « Le conseil municipal souhaite prendre le pouls de la population afin de s'assurer que le projet réponde non seulement aux besoins du MTQ, mais également aux attentes de la population. Une soirée d'information et de consultation, sous forme de 4 à 8, est prévue pour janvier prochain. La date exacte de la rencontre sera dévoilée lors de l'assemblée publique du mois prochain », a-t-il indiqué à L'Avenir et des Rivières. 

Selon le magistrat, l'élargissement de l'intersection des rues Principale et du Pont plaira aux camionneurs de poids lourds, aux automobilistes, ainsi qu'aux piétons qui voudront emprunter la traverse piétonnière située non loin de l'hôtel de ville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer