Sainte-Cécile-de-Milton: les taxes sont encore en baisse

Le maire de Sainte-Cécile-de-Milton, Paul Sarrazin... (Alain Dion, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le maire de Sainte-Cécile-de-Milton, Paul Sarrazin

Alain Dion, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Sainte-Cécile-de-Milton) Les citoyens de Sainte-Cécile-de-Milton auront de quoi se réjouir en 2017. Comme annoncé, ceux-ci auront encore droit à une baisse de leur taux de taxation.

Tous les immeubles imposables, agricoles ou non, seront imposés à un taux de 0,675787 $ du 100 $ d'évaluation, auquel s'ajouteront une taxe sur le fonds de roulement (0,015393 $) et une autre pour le remboursement du prêt de l'immeuble de la caisse populaire (0,008820 $), ce qui totalisera 0,70 $ du 100 $. En 2016, les taxes des Miltonais s'élevaient à 0,78 $ par 100 $ d'évaluation.

« C'est le plus beau cadeau qu'une ville peut faire à ses contribuables. Ça représente une baisse majeure sur leur compte de taxes », mentionne le maire Paul Sarrazin. 

S'il était de 1,54 $ en 2016, le taux de taxes des terrains vagues non desservis diminuera également, atteignant 1,05 $ en 2017. 

Pour profiter du service de gestion des matières résiduelles, les propriétaires d'immeubles devront débourser 152 $ par logement et 121 $ par chalet. L'accès aux écocentres sera fixé à 45 $ par logement et ICI. La vidange des fosses septiques (une fois par deux ans) se chiffrera quant à elle à 91 $. 

Budget en baisse

Au même titre que le taux de taxation, le budget de la municipalité sera aussi en baisse l'an prochain. Il passera de 2 687 145 $ à 2 260 123 $. De ce montant, plus de 1,9 million $ proviendront des revenus de taxes. 

M. Sarrazin explique que le budget de Sainte-Cécile a longtemps avoisiné les 2 800 000 $, mais que les élus ont convenu qu'il était possible pour la municipalité de fonctionner avec une enveloppe frôlant davantage les 2 300 000 $.

Rappelant que la Ville affiche un surplus d'environ 500 000 $ pour 2016, le maire de Sainte-Cécile estime que « l'argent est mieux dans les poches des citoyens que dans nos coffres ». 

« On risque d'avoir d'autres baisses de taxes intéressantes dans les années à venir. Mais on ne coupe pas dans les services, au contraire. On améliore nos pratiques », assure le maire. 

Immobilisations

En 2017, Sainte-Cécile-de-Milton consacrera 1 330 000 $ à ses immobilisations, dont 1 010 000 $ à son réseau routier. 

L'année suivante, la municipalité sabrera le montant d'immobilisations de moitié, à 637 500 $. Elle fera la même chose en 2019 - il totalisera 317 500 $, alors qu'aucune intervention n'est prévue dans ses rues. 

Le plan triennal, qui totalise 2 285 000 $, sera financé à 28 % par des octrois gouvernementaux et à 17 % par les revenus de taxes. Tout le reste sera puisé à même le surplus réservé de la municipalité.

Poste de DG

Questionné au sujet de la succession du directeur général et secrétaire-trésorier, Pierre Bell, congédié en novembre, M. Sarrazin a indiqué que le processus de succession était en cours. 

Selon lui, la municipalité a recueilli 25 candidatures et des entrevues étaient prévues jeudi. « Si un candidat ou une candidate est retenu (e), nous l'aviserons assez rapidement. Dès janvier, on devrait avoir une nouvelle personne à temps plein. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer