Des abris pour chats vagabonds

Avec presque rien, Marianne Michaud et Geneviève Gagné... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Avec presque rien, Marianne Michaud et Geneviève Gagné fabriquent des abris de fortune pour les chats errants afin de les protéger des grands froids.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Saint-Césaire) Marianne Michaud et Geneviève Gagné sont des amoureuses des animaux, c'est le cas de le dire. À deux, elles possèdent sept chats et trois chiens. Les grands froids de la semaine dernière leur ont fait craindre pour la vie des chats errants de la région.

« Notre but est vraiment de sensibiliser les gens... (123RF) - image 1.0

Agrandir

« Notre but est vraiment de sensibiliser les gens à la souffrance des chats errants », rappelle Mme Michaud.

123RF

C'est donc tout naturellement que les deux Césairoises se sont mises à leur fabriquer des abris de fortune. Un passe-temps qui a depuis fait boule de neige.

« On s'était dit qu'on ne pouvait pas laisser plein de chats geler dehors. On a commencé par en fabriquer un, puis après ça quatre, et c'est monté à sept... les commandes ont commencé à rentrer... », énumère Mme Michaud.

Résultat : 25 boîtes ont été construites en six jours, et plus d'une dizaine de commandes sont en attente. « Pour sensibiliser les gens aux dangers des grands froids, on avait mis un message sur une page Spotted et on a reçu des demandes », explique-t-elle. 

Ces commandes ont été placées par des citoyens qui accueillent des félins vagabonds sur leur propriété. Les boîtes originelles ont été placées sur d'autres terrains et sont remplies de moulée régulièrement par leurs créatrices.

Chats au chaud

Avec presque rien, elles peuvent fabriquer leurs abris de fortune pour chats errants : vieux chandails, serviettes ou manteaux, bacs ou boîtes, journaux, cartons d'oeufs, styromousse, isolants, bouteilles... « N'importe quoi qui peut permettre d'isoler les boîtes peut aider. Nous, ça ne nous coûte rien à produire », explique Mme Gagné. 

« En plus, c'est super écologique ! J'ai vidé mon bac de recyclage au moins deux fois ! » renchérit son amie.

Les abris sont donnés en échange d'un don monétaire pour couvrir le déplacement pour la livraison - Mmes Michaud et Gagné apportent leurs boîtes de Rougemont à Granby - ou de matériel permettant la fabrication de futurs refuges. La nourriture sèche pour chats est aussi acceptée comme don.

Il est possible de commander un abri ou d'offrir son matériel sur la page Facebook Chats au chaud - Abris de survie. Les deux Césairoises comptent aussi publier des instructions pour permettre à ceux qui le souhaitent de fabriquer leurs propres boîtes.

« Nous n'avons pas le temps d'être une usine à temps plein. Notre but est vraiment de sensibiliser les gens à la souffrance des chats errants », rappelle Mme Michaud.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer