Bromont achètera le terrain d'IBM

Le conseil municipal de Bromont a entériné la... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le conseil municipal de Bromont a entériné la promesse d'achat d'une parcelle de terrain, appartenant à IBM, située en bordure de la piste d'atterrissage de l'aéroport Roland-Désourdy.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Bromont) Les élus de Bromont ont entériné à l'unanimité, lundi, la promesse d'achat d'une vaste parcelle de terrain appartenant à IBM située en bordure de la piste d'atterrissage de l'aéroport Roland-Désourdy.

Un message a été lancé du même coup lors de cette séance extraordinaire: Granby devrait revoir sa position dans le dossier, après avoir stoppé net le règlement d'emprunt de 300 000 $ de la Régie aéroportuaire régionale des Cantons-de-l'Est (RARCE). 

Afin de contourner cette embûche, la RARCE a renoncé à l'achat du terrain pour permettre à la Ville de Bromont de l'acquérir, sécurisant du coup la transaction puisqu'IBM a accepté de conclure la vente aux mêmes conditions, soit à 0,20 $ du pied carré (un peu plus de 244 000 $), a précisé la conseillère de Bromont et présidente de la RARCE, Sylvie Adam. 

La mairesse de Bromont, Pauline Quinlan, considérait important l'achat de ce terrain d'environ 1,2 million de pieds carrés adjacent, du côté est, à la piste d'atterrissage, afin de sécuriser la transaction. «C'est (l'aéroport) une infrastructure importante pour la région et ça démontre une volonté de conserver le rayonnement que ça apporte. Il faudrait que Granby puisse revoir sa position dans le dossier [...] puisqu'on parle d'un moteur de développement économique. L'aéroport pourra ainsi mieux se développer», a affirmé la mairesse, en soulignant l'appui de Cowansville, qui a appuyé le règlement- d'emprunt. 

Sylvie Adam a abondé dans le même sens, estimant que « l'aéroport est un grand atout ». 

Le directeur général de la RARCE, Robert Blais, a «remercié le conseil de sa vision» en approuvant la promesse d'achat.

Des citoyens se sont également exprimés sur le sujet. Gérald Désourdy s'est dit «choqué que Granby ne supporte pas sa région», affirmant que la grande majorité des employés du parc scientifique, où se situe l'aéroport, proviennent de cette ville. «Ce serait en effet de 60 à 70 %», précise la mairesse Pauline Quinlan, en accord avec l'intervention de son citoyen. 

La RARCE devra trouver les fonds nécessaires afin de racheter le terrain à la Ville de Bromont, «ce qui sera fait au même coût», précise Sylvie Adam. 

Le projet d'expansion consiste notamment à inciter de nouvelles entreprises du secteur aéronautique à venir s'implanter sur le vaste site. L'ajout de hangars est aussi dans les cartons. IBM souhaitait régler ce dossier avant la fin de 2016.

Seule la conseillère Marie-Ève Lagacé était absente lors de l'assemblée, la dernière de 2016. 

- Avec la collaboration de Jean-François Guillet

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer