SQ: Brome-Missisquoi aurait 4 patrouilleurs de plus

La réorganisation des services de la Sûreté du... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

La réorganisation des services de la Sûreté du Québec pourrait se traduire par l'ajout de quatre patrouilleurs dans la MRC Brome-Missisquoi.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Dunham) La MRC Brome-Missisquoi hériterait de quatre patrouilleurs de plus dans la foulée de la réorganisation des services de la Sûreté du Québec. Et le directeur du détachement de Dunham s'occuperait également de ceux des MRC de la Haute-Yamaska, Memphrémagog et du poste autoroutier de la 10.

C'est ce qui ressort d'une rencontre tenue en novembre entre le commandant de la région Estrie/Centre-du-Québec de la SQ, Claude Desgagnés, et les membres du comité de sécurité publique de la MRC Brome-Missisquoi, indique Laurent Phoenix, maire de Sainte-Sabine et président de ce comité.

Pour l'heure, l'entente liant la SQ et la MRC prévoit un contingent de 65 policiers au poste de Dunham. Parmi ceux-ci, on compte un capitaine qui dirige le détachement ainsi que deux lieutenants, un responsable des 56 patrouilleurs, l'autre des six enquêteurs.

Le plan de réorganisation administrative dans notre région mènerait à l'abolition des fonctions de directeur de poste. Un seul officier, un lieutenant, assumerait cette responsabilité pour les quatre détachements cités plus haut. Au sein de chacun des postes, un lieutenant demeurerait sur place et s'occuperait des enquêteurs et des patrouilleurs. Les salaires d'officiers économisés permettraient l'ajout de patrouilleurs. 

Ces propositions plaisent aux maires du comité de la sécurité publique de la MRC Brome-Missisquoi-, dit M. Phoenix, quoiqu'il soit trop tôt pour s'en réjouir, selon lui. «Moins de patrons et plus de patrouilleurs sur le terrain, on est d'accord avec ça. Mais on ne sait pas quels seront les impacts. On va le voir avec l'usage. On va suivre ça attentivement.»

Les maires, explique Laurent Phoenix, veulent en avoir pour leur argent. La nouvelle structure administrative de la SQ ne doit pas leur coûter plus cher, avertit-il. «On paie déjà pas mal cher. Ce qu'on veut, c'est que les policiers soient sur les routes.»

L'ensemble des maires de la MRC Brome-Missisquoi pourra prendre connaissance du projet de réorganisation de la SQ mardi, lors de leur dernière assemblée de l'année. Le capitaine Daniel Campagna, directeur du poste de la MRC Brome-Missisquoi, les rencontrera à huis clos de 18 h 30 à 19 h 30.

Nommé en mars dernier, M. Campagna quittera son poste à la fin de l'année.

«Eux qui décident»

Les relations sont bonnes entre le comité et la direction régionale de la SQ, estime le maire Phoenix. «On peut discuter de tous les sujets avec eux. Ils ont toujours des réponses pour justifier ce qu'ils font. On a le pouvoir de demander des choses, mais ce sont eux qui décident à la fin», dit-il.

Les maires, note le maire de Sainte-Sabine, souhaitent que les policiers provinciaux soient plus présents sur les routes pour que les automobilistes ralentissent. La sensibilisation auprès des cyclistes, pense M. Phoenix, doit également se poursuivre.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer