Des paniers de Noël pour faire la différence

La réussite de la distribution des paniers de... (Julie Catudal)

Agrandir

La réussite de la distribution des paniers de Noël de Cowansville dépend de la participation de plus de 50 bénévoles.

Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Cowansville) On ne le dira jamais assez : la période des Fêtes rime chaque année avec générosité. On a eu un bel exemple mercredi soir à la salle des Chevaliers de Colomb de Cowansville, alors que plus de 800 personnes ont reçu 308 paniers de Noël.

« Ça fait trois à quatre mois qu'on se prépare à ça. Il n'y a pas seulement Cowansville qui en profite. On livre des boîtes à Frelighsburg, Dunham et East-Farnham. Ce n'est pas une mince affaire, ça demande plus 50 bénévoles », dit Denis Grégoire, le grand chef d'orchestre de cet événement. 

Celui-ci ressent une grande joie chaque année à l'approche de la guignolée. « Il y a 32 ans, je m'étais cassé la cheville sur une plaque de glace en faisant la guignolée et j'ai été en arrêt de travail. À Noël, des gens sont arrivés avec trois boîtes de denrées et ça m'avait énormément touché », dit le père de sept enfants, qui depuis cet incident, n'a pas cessé de s'impliquer pour la cause. 

À la guignolée, les gens sont reçus à bras ouverts. « Personne n'a à se cacher, c'est normal de demander de l'aide et nous, ça nous fait plaisir de pouvoir donner pour une si belle cause, estime M. Grégoire. Et il n'y a pas de jugement. Il y a moi et seulement quelques personnes qui connaissent les vrais noms, sinon ils viennent chercher leurs boîtes avec un numéro. Pour nous, l'anonymat, c'est important. »

La Voix de l'Est a voulu s'entretenir avec certaines personnes venues chercher des denrées, mais aucune n'était chaude à l'idée d'offrir ses commentaires. Toutefois, il a été possible d'observer que tous étaient reconnaissants et remerciaient chaleureusement les bénévoles.

Mères monoparentales, personnes âgées, hommes célibataires, grandes familles, le spectre des gens bénéficiant de l'aide est large. Certains reçoivent même les denrées la larme à l'oeil. « C'est là que tu sais que tu le fais pour les bonnes raisons », indique M. Grégoire, qui n'est pas indifférent­ face à ces réactions. 

La file est longue afin d'obtenir son panier, qui contient des items variés pour passer un meilleur Noël. Pâtes alimentaires, beurre d'arachide, confitures, boîtes de céréales, fruits et produits d'hygiène, entre autres.

Les boîtes pour les familles incluent même un petit jouet ou une peluche pour les enfants. « Ce sont toutes des choses qui sont dispendieuses et qui ne font pas nécessairement partie de leur menu habituel, on essaie de gâter tout le monde. On leur donne des bons d'achat, aussi », précise Denis Grégoire, qui ajoute que les gens de Cowansville sont toujours très généreux pour la cause.

Claude Therrien­, un bénévole, ressent une grande satisfaction depuis 48 ans à aider lors de la Guignolée. « Nous autres, on est chanceux. C'est rapidement devenu ma tradition des Fêtes, car ça me prend ça pour être heureux, voir le sourire aux lèvres de ces gens. Ça permet de savourer sa chance », croit-il, en amenant des boîtes aux gens dans le besoin. 

« Ça permet d'amener l'esprit des Fêtes à tous », conclut-il.

La paroisse Notre-Dame-de-la-Paix de Cowansville a par ailleurs profité de l'occasion pour remettre un don de 1500 $ aux Chevaliers de Colomb locaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer