Pierre Breton estime avoir «livré la marchandise»

Le député de Shefford Pierre Breton est très... (Janick Marois)

Agrandir

Le député de Shefford Pierre Breton est très fier du travail accompli pour améliorer la qualité de vie de dizaines de milliers de citoyens de sa circonscription.

Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Le député de Shefford Pierre Breton est très fier du travail accompli au cours de la session parlementaire qui s'est terminée mercredi. L'élu estime avoir contribué à améliorer la qualité de vie de dizaines de milliers de citoyens de sa circonscription grâce aux nombreuses mesures annoncées et mises en oeuvre par son gouvernement.

« On a été élus pour s'occuper de la classe moyenne et pour faire croître l'économie. C'est exactement ce qu'on a fait au cours de la dernière année et de la session qui vient de finir », s'est félicité M. Breton qui, au cours des six derniers mois, a fait acte de présence à plus de 200 événements organisés dans la circonscription.

Entre autres accomplissements, le député souligne la diminution de 7 % des impôts des contribuables de la classe moyenne. « Cette réduction fiscale là, qui peut atteindre jusqu'à 1350 $ par ménage, touche 20 000 travailleurs et travailleuses de notre circonscription », calcule-t-il. 

C'est sans compter la nouvelle allocation canadienne pour enfants, qui depuis juillet a donné un peu d'air à 12 000 des 15 000 familles avec enfants de Shefford. Grâce à cette prestation non imposable, un père monoparental de trois enfants âgés de quatre à treize ans et gagnant 34 000 $ par année a 938 $ de plus dans ses poches, cite M. Breton­ en exemple. « Il m'a dit que je l'avais sorti de la pauvreté », dit-il.

Pour un couple ayant deux enfants en bas âge, dont le salaire annuel est de 54 000 $, l'allocation mensuelle a atteint 573 $.

Ajoutons au tableau l'augmentation de 10 % du supplément de revenu garanti, qui permet à 5000 aînés de la circonscription d'avoir, en moyenne, 947 $ de plus par année dans leur compte en banque. « Pour certains, ça fait toute la différence, commente M. Breton. C'est un stress en moins. »

L'élu est aussi heureux d'avoir doublé le budget du Programme d'emplois d'été, qui a permis d'offrir un travail à 195 étudiants. « C'est 550 000 $ en subventions à des organismes communautaires et à but non lucratif, dont certains auraient pu fermer leurs portes durant l'été », souligne-t-il.

Aider les entreprises

Plusieurs mesures ont été mises de l'avant pour aider les entreprises de la circonscription, ajoute Pierre Breton.

« On a réglé une grande partie du dossier des travailleurs agricoles étrangers, explique-t-il, notamment au niveau des travailleurs guatémaltèques qui, après quatre saisons, n'avaient plus le droit de revenir travailler au Canada. Nous avons fait tomber cette barrière, ce qui est une excellente nouvelle pour les producteurs agricoles de Shefford. »

La circonscription est en effet l'une des régions où on accueille le plus grand nombre de travailleurs étrangers, notamment en raison de la culture de la pomme, de la vigne et des petits fruits.

M. Breton a aussi annoncé une aide financière de 1,2 million de dollars pour les acériculteurs québécois, dont plusieurs se trouvent dans sa circonscription.

La première mouture de la journée « Shefford sur la Colline », où une soixantaine de maires et de gens de la communauté d'affaires de la région ont pu tisser des liens entre eux et avec les fonctionnaires ottaviens, donne déjà de bons résultats, poursuit le député.

Enfin, relève-t-il, Ottawa a contribué au succès de nombreux projets locaux en offrant plusieurs subventions. Du lot, notons les prêts sans intérêt remboursables de 200 000 $ à l'usine Super Décapant et de 235 000 $ à la microbrasserie Le Grimoire, une aide financière de 218 000 $ pour asphalter le tronçon gardangeois de la Montérégiade et une somme de 8000 $ pour le Club de tennis de Waterloo.

Projets

Des annonces sont à prévoir au cours des prochains mois, a fait savoir l'élu, notamment au niveau des infrastructures de la circonscription. Plusieurs chantiers devraient voir le jour l'été prochain, avance-t-il.

Le député Breton profitera du début de l'année pour rencontrer les élus et les représentants de sa circonscription afin de connaître leurs attentes pour 2017. Il reprendra ensuite la route d'Ottawa­, où le travail parlementaire­ s'amorcera le 30 janvier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer