Un budget dans la stabilité à Ange-Gardien

Le maire d'Ange-Gardien, Yvan Pinsonneault... (Alain Dion, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le maire d'Ange-Gardien, Yvan Pinsonneault

Alain Dion, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Ange-Gardien) Les résidents d'Ange-Gardien ne verront pas de changement significatif à leur compte de taxes en 2017. Les taux de taxe foncière et agricole seront inchangés et la plupart des tarifs fixes de compensation pour les services seront aussi maintenus.

C'est dans une optique de stabilité que la municipalité a adopté lundi soir un budget de 4 123 502 $, comprenant une augmentation des dépenses de l'ordre de 1,24 %. Le quart sera investi dans le poste de l'hygiène du milieu, qui englobe notamment l'approvisionnement, la distribution et le traitement de l'eau, la gestion des égouts et des matières résiduelles. 

Dix pour cent des dépenses seront affectés au remboursement de la dette à long terme, et une somme de 400 000 $ a été puisée dans les surplus accumulés­ pour équilibrer le budget.

La taxe foncière générale demeurera à 0,57 $, et la taxe agricole, à 0,54 $ par 100 $ d'évaluation.

On a également indiqué que la plupart des tarifs fixes de compensation - pour les services d'eau, d'égout et d'ordures - seraient maintenus à l'exception du tarif d'eau à la consommation, qui augmente de 0,05 $ par mètre cube pour les résidences et de 0,056 pour les industries.

Investissements de 6 M $ en 2017

Ange-Gardien fait par ailleurs état d'une « forte probabilité d'investissement » de près de six millions de dollars l'an prochain. 

Du lot, notons un projet de 5 millions $ pour le remplacement des conduites d'aqueduc et d'égout de la rue Saint-Georges et d'une partie de la rue Principale, conditionnel à une subvention du Fonds pour l'eau potable et le traitement des eaux usées (FEPTEU) à hauteur de 4,15 millions $.

Les conduites des rues Canrobert­ et Roy et celles restantes de la rue Principale seront pour leur part remplacées en 2018 et 2019. 

En outre, on prévoit 400 000 $ pour améliorer les chemins Séraphine­, Casimir et bas St-Charles, en plus de 150 000 $ pour aménager des jeux d'eau. 

En 2018 et 2019, on investira aussi un quart de million de dollars pour aménager de nouvelles voies cyclables et piétonnes dans le village.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer