Parc des sommets de Bromont: la campagne de financement lancée

La carte du territoire qui sera protégé grâce... (fournie par Conservation de la nature Canada)

Agrandir

La carte du territoire qui sera protégé grâce à l'acquisition des 150 hectares.

fournie par Conservation de la nature Canada

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Bromont) La campagne de financement afin d'acquérir les 150 hectares pour le projet désormais appelé le Parc des sommets de Bromont est officiellement lancée depuis lundi.

Le montant à amasser est passé à 8,25 M $, en raison des taxes de vente applicables ainsi que la création d'un fonds de gestion pour la protection à long terme. 

La somme à débourser au promoteur Charles Désourdy est de 7,25 M $ afin d'acquérir le flanc sud du mont Brome, soit les monts Spruce et Bernard de même que le secteur du Val 8. À cela s'ajoute une série de sentiers. La date butoir pour réunir le montant est le 1er février 2018. Jusqu'à présent, 3,25 M $ sont amassés, soit la contribution de 2,75 M $ de la Ville de Bromont et 500 000 $ par l'organisme- Protégeons- Bromont. 

«Les deux paliers gouvernementaux, fédéral et provincial, sont sollicités pour une contribution, affirme Joël Bonin, directeur de la philanthropie et des grands projets à Conservation de la nature Canada au Québec. Ils sont au courant du dossier et on remarque que c'est important à leurs yeux, même qu'on est très encouragés.»

Il convient toutefois qu'il s'agit d'un «processus assez long afin d'analyser et de creuser la question» et que «ça pourrait prendre du temps avant d'avoir une réponse positive». «Nous allons les laisser faire les annonces, s'il y a lieu. Toutefois, ils ont pu remarquer qu'il s'agit d'une démarche positive et à haute valeur écologique, qui fait un énorme consensus dans la région. Aussi, la contribution de la Ville et l'engouement des citoyens sont encourageants, puisque ça démontre que c'est pris au sérieux», lance M. Bonin. 

Travail de concert

Protégeons Bromont, la Société de conservation du mont Brome, Corridor Appalachien et les Amis des sentiers de Bromont travaillent de concert avec Conservation de la nature Canada afin de lever le montant requis. «Nous sommes impressionnés par l'engagement qu'a suscité la protection des milieux naturels dans ce projet. En reconnaissant l'importance et la valeur des éléments écologiques sur son territoire, la communauté témoigne de sa sagesse collective. Nous appuyons sans réserve ce projet qui bénéficiera à tous, aujourd'hui et demain. Par le biais de la campagne des bâtisseurs, nous demandons un ultime effort pour concrétiser cet engagement», ont déclaré les organismes dans un communiqué conjoint.

Des mises à jour seront effectuées régulièrement afin de tenir au courant les citoyens des dévelop-pements dans le dossier. «En début d'année en 2017, nous allons être en mesure d'offrir davantage de précisions quant à l'orientation du projet. C'est important de tenir les gens informés», estime Joël Bonin. 

Selon le président de Protégeons Bromont, Bertrand Lussier, de nombreux Bromontois avaient décidé de ne pas contribuer à la cause en raison du litige qui subsistait dans l'épineux dossier du Val 8. «Ils ne voulaient pas prendre d'un côté ou de l'autre. Maintenant que nous sommes tous partenaires dans cette affaire, je crois que plusieurs personnes vont vouloir s'impliquer monétairement»,

laisse-t-il entendre.

«L'échéancier est très raisonnable pour que nous puissions atteindre notre objectif. Les 2000 membres de Protégeons Bromont, dont 1200 qui habitent la municipalité, seront mis à contribution», ajoute M. Lussier. 

Options

Si le montant de 7,25 M $ est amassé avant la date du 1er février 2018, l'intégralité du territoire sera convertie en parc, mettant ainsi un terme à tout projet de développement immobilier.

Si le contraire survient, Bromont pourrait utiliser la somme qu'elle consent au projet (2,75 M $) pour acheter le mont Bernard et la portion du vaste site comportant des EFE (écosystèmes forestiers exceptionnels).

Notons que l'entente entre CNC et Bromont immobilier prévoit qu'après la date butoir une version révisée du projet du Val 8 pourrait être lancée. Ainsi, les élus ont entériné une résolution, le 26 novembre, autorisant la construction de 27 demeures, alors que 45 maisons avaient été évoquées dans le projet initialement. De son côté, le promoteur s'engage à céder la moitié du mont Spruce aux fins de parc. Il serait alors possible d'acheter la portion restante pour 250 000 $.

Avec la collaboration de Jean-François Guillet

Comment faire un don ?

Il existe plusieurs moyens afin de faire parvenir un don pour la conservation des 150 hectares. On peut faire un don en argent à Conservation de la nature Canada- en mentionnant que c'est pour le Parc des sommets de Bromont :

1. Par chèque à l'ordre de Conservation de la nature Canada - 55, Mont-Royal Ouest, Montréal, H2T 2S6

2. Par carte de crédit ou virement bancaire via la page Web sécurisée www.conservationdela nature.ca/bromont-dons

3. Par don d'actions de compagnie (visitez le site de Conservation de la nature Canada pour plus de détails)

Les grands donateurs (1000 $ ou +) verront leur nom gravé au belvédère du sommet du mont Bernard lors de l'inauguration du parc. Pour tout don de 20 $ ou plus, un reçu d'impôt sera remis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer