Incendie à la centrale de traitement des eaux de Bromont

Les pompiers sont rapidement intervenus à la centrale... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

Les pompiers sont rapidement intervenus à la centrale de traitement des eaux de Bromont pour un début d'incendie près d'une génératrice.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Bromont) Les pompiers sont intervenus à la centrale de traitement des eaux de Bromont, jeudi vers 18 h, en raison d'un début d'incendie.

L'odeur de fumée sentie par les gens sur place était révélatrice des flammes qui commençaient à prendre naissance à proximité de la cheminée d'une génératrice en fonction. Ils ont eu recours au protocole pour un bâtiment de catégorie 4, c'est-à-dire à risque élevé.

Les pompiers de Bromont, aidés de ceux de Cowansville, ont travaillé de l'extérieur grâce à des camions échelles pour restreindre les dégâts, évalués à quelques centaines de dollars seulement. Une équipe de Shefford a été mise à contribution pour couvrir le territoire en cas d'un deuxième appel.

Une enquête est en cours pour déterminer la cause de l'incendie. Il s'agit entre autres de déterminer si l'incendie à pris naissance dans du matériel qui ne devait pas se trouver à proximité de la cheminée ou dans le matériau qui lui servait d'isolant.

Tests

Le directeur du service des incendies de Bromont, Hugo Brière, explique que des tests étaient effectués à la centrale de traitement des eaux lorsque les flammes se sont déclarées. « La génératrice était en mode test et elle fonctionnait à sa pleine capacité, explique-t-il. On l'a poussée au maximum de sa capacité, qui est plus grande que les besoins du bâtiment. On l'a mise à l'épreuve pendant plusieurs heures. »

En temps normal, la génératrice est utilisée au cinquième de sa pleine capacité, ajoute-t-il.

Le système de traitement des eaux a été arrêté le temps de l'intervention afin d'éviter un avis d'ébullition. La Ville de Bromont avait alors une réserve de 40 à 48 heures d'eau pour ses citoyens.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer