Eau potable: Farnham veut amasser des données

Des compteurs d'eau seront installés en 2017 dans... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Des compteurs d'eau seront installés en 2017 dans une soixantaine de maisons en construction à Farnham.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Farnham) Quelle est la consommation moyenne d'eau potable d'un ménage à Farnham ? C'est la question à laquelle la Ville tentera de répondre en 2017 pour réviser sa politique d'économie d'eau.

Pour y arriver, la Ville compte installer une soixantaine de compteurs d'eau dans des maisons en construction. Les données recueillies permettront d'extrapoler à l'ensemble de la population la quantité d'eau potable consommée par les citoyens à partir de leur domicile et de dresser un portrait de la situation, explique François Giasson, directeur général de la Ville. « On sait quelle quantité d'eau potable on produit, mais on ne sait pas exactement la quantité qui est utilisée. On a besoin de plus de données­ pour le savoir », a-t-il dit.

L'achat et les frais d'installation des compteurs d'eau, environ 100 $, seront assumés par les nouveaux propriétaires.

En assemblée lundi, des citoyens ont remis en question le recours aux compteurs d'eau dans les maisons. Ils craignent qu'une tarification sur la consommation d'eau n'apparaisse un jour sur leur compte de taxes.

Le maire Josef Hüsler a tenté de les rassurer. L'installation de compteurs dans des maisons, a-t-il dit, est une exigence découlant de la stratégie québécoise d'économie d'eau potable du ministère des Affaires municipales. « On ne veut pas taxer les gens. On veut savoir la quantité d'eau qu'ils consomment. »

La Ville terminera en 2017 l'installation de compteurs d'eau - prévue en 2016 - dans les industries, commerces et institutions (ICI) qui n'en ont pas. Les 170 autres ICI sur le territoire de la municipalité en possèdent un. La Ville est présentement en appel d'offres pour l'achat et l'installation de 120 compteurs d'eau. Dans son budget 2016, elle avait prévu un montant de 143 900 $ à cette fin.

Questionné à savoir pourquoi la municipalité n'avait pas encore procédé, M. Giasson a indiqué qu'elle avait manqué de temps.

Démolition

La Ville de Farnham procédera par ailleurs à la démolition du bâtiment situé au 378 de la rue Principale Est, au coin de la rue Saint-Vincent. 

Le mandat a été accordé à Xpelco­ Décontamination. L'entreprise a présenté une soumission de 56 337,75 (taxes incluses) pour accomplir le travail. Elle a devancé 11 autres soumissionnaires.

L'édifice abandonné de trois étages est la propriété de la Ville depuis janvier 2013. Elle l'a acquise pour un montant de 333 000 $.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer