Église Notre-Dame: de l'espoir pour l'orgue Casavant

Le conseil municipal de Granby a confié à... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le conseil municipal de Granby a confié à Vie culturelle et communautaire le mandat d'effectuer une demande de subvention qui permettrait d'assumer 85% des coûts de restauration de l'orgue de l'église Notre-Dame.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) L'orgue Casavant de l'église Notre-Dame à Granby pourrait-il finalement être restauré pour son 100e anniversaire, en 2017 ? Le conseil municipal a mandaté l'organisme Vie culturelle et communautaire pour qu'il effectue une demande de subvention qui permettrait d'assumer jusqu'à 85 % du coût des travaux.

Les élus ont donné le feu vert au dépôt de cette demande dans le cadre du programme d'aide financière du Conseil du patrimoine religieux du Québec, Volet 2 - Restauration des biens mobiliers, des oeuvres d'art et des orgues. Le sommaire décisionnel remis aux élus, dont les médias ont obtenu copie, précise cependant que le temps presse puisque la demande pourrait être étudiée dès le 16 décembre, lors d'une rencontre du Conseil du patrimoine religieux du Québec. 

La Ville consent, dans la foulée, à assumer 15 % des travaux, soit le montant résiduel non subventionné. Selon une estimation réalisée le 21 novembre dernier par un spécialiste du facteur d'orgues Casavant et Frères, il en coûterait environ 108 000 $ pour restaurer l'instrument. 

La Ville de Granby planche depuis plusieurs mois sur le réaménagement de l'église Notre-Dame en 2017, afin qu'elle accueille notamment des étudiants du Cégep de Granby. La nef, elle, sera transformée en une salle multifonctionnelle, tout en préservant le patrimoine de l'endroit. Le chantier doit engendrer une facture de près de 9 millions $. Mais la restauration de l'orgue n'était pas au programme. 

Il y a un an, le Palace de Granby avait déposé une demande d'aide financière de 25 000 $ pour ce projet, tout en étant prêt à assumer l'autre moitié de la facture. L'instrument, qui aura 100 ans le 19 janvier 2017, fonctionnerait à 30 % de ses capacités à cause de son état d'usure. Le dossier a divisé le conseil municipal à l'époque, mais une majorité de conseillers se sont opposés à ces travaux. « À ce moment-là, le conseil ignorait la valeur des travaux à réaliser », est-il souligné dans le récent sommaire décisionnel. 

Intelligemment

Au cours des derniers mois, certaines critiques ont par ailleurs fusé au sujet de la position de la Ville dans ce dossier. Lundi soir, lors de la séance du conseil, le maire Pascal Bonin s'est senti « obligé de faire une remarque ». 

« Je trouve ça de valeur d'entendre certaines personnes - un petit groupe de personnes - toujours dénigrer ce qu'on fait au niveau de la culture, alors que, récemment, il y a eu la bibliothèque où on a investi 2,3 millions $. (...) Je trouve qu'il y a certains commentaires qui deviennent déplacés parce que le conseil fait tout un travail au niveau de la culture, pour sauver son patrimoine, sauver l'orgue intelligemment, sans que ça coûte une fortune à la Ville », a laissé tomber le maire. 

Pascal Bonin croit ainsi qu'il importe de « laisser les gens faire leur travail ». « Ça a pris plus de temps, mais on est allés chercher des subventions (un programme). On n'est pas dans un mode panique. On est capables de faire les choses », a-t-il renchéri. 

Comme Vie culturelle et communautaire de Granby aura la responsabilité de gérer la salle multifonctionnelle de l'église Notre-Dame, l'organisme aura également pour tâche d'élaborer un programme d'animation pour l'orgue, est-il souligné.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer