Granby: beaucoup de travaux à l'agenda

Le projet de réaménagement de l'église Notre-Dame, qui... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le projet de réaménagement de l'église Notre-Dame, qui doit accueillir des étudiants du Cégep de Granby, est un des gros morceaux du PTI 2017.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Grosse année de travaux en perspective. Le programme triennal d'immobilisations (PTI) de la Ville de Granby atteindra 28,2 millions $ en 2017, comparativement à 22,2 millions $ en 2016.

«C'est notre quatrième budget, donc notre quatrième PTI. On va avoir injecté 86 millions $ en quatre ans sans avoir utilisé la carte de crédit», a souligné lundi le conseiller municipal président du comité des finances, Jocelyn Dupuis. 

En 2017, c'est toutefois le projet de réaménagement de l'église Notre-Dame, qui doit accueillir des étudiants du Cégep de Granby, qui aura la part du lion. Quelque 8,8 millions $ sont prévus à cette fin. Si elle puisera 5 millions $ dans son surplus pour assumer sa part, la Ville peut cependant compter sur une participation financière de la Fondation du Cégep de Granby (1 million $) ainsi que sur celle du ministère de l'Éducation et des Loisirs (2,8 millions $). En principe, l'appel d'offres de ces travaux devrait être lancé au printemps. 

Nouveauté: les citoyens pourront par ailleurs visualiser d'un seul coup d'oeil les travaux au programme de 2017, alors qu'une carte détaillée sera mise en ligne ce mardi sur le site Web de la Ville, précise Pascal Bonin. «Les gens vont voir qu'il va y avoir beaucoup de cônes orange», laisse-t-il tomber.

Chantiers

Parmi les chantiers d'importance à prévoir, des travaux seront réalisés rue Lansdowne afin de séparer les réseaux unitaires. Le bouclage de l'aqueduc rue Elm est aussi à l'agenda. Ces deux projets totalisent à eux seuls 2,9 millions $. Les infrastructures seront aussi reconstruites rues Vittie, Glen et Kent pour une facture estimée à 1,6 million $. 

Des travaux de réfection de chaussée d'une valeur de 1,6 million $ sont inscrits au PTI. Les opérations de pulvérisation, d'asphaltage et de reconstruction de segments de trottoirs se poursuivront, avec un budget de 1,3 million $. 

Deux terrains de soccer seront en outre aménagés pour 260 000 $ en 2017; un au parc Terry-Fox et un autre (à 11 joueurs) au Mont-Sacré-Coeur. Ces ajouts compenseront en quelque sorte la perte des terrains qu'engendrera la construction éventuelle du centre aquatique sur une partie du parc Dubuc. 

Projet majeur de 34 millions $, le centre aquatique n'est pas inscrit au PTI, mais il pourrait être ajouté, si les subventions demandées aux gouvernements provincial et fédéral, dans le cadre du programme Nouveaux fonds Chantier Canada-Québec, devaient être accordées.

Aussi inclus dans le PTI: l'entretien des usines de traitements d'eau (1,8 million $), des travaux de voirie dans le 11e rang (1 million $), l'achat d'un camion de pompier (550 000 $), l'éclairage du terrain de balle du parc Poitevin (170 000 $) et la mise à niveau des toilettes du parc Victoria (75 000 $).

Un emprunt de 6,5 millions $ sera nécessaire pour financer le PTI de 28 millions $. Mais son impact sera nul puisqu'il équivaut aux remboursements effectués sur la dette, précise le directeur des finances, Jean-Pierre Renaud. Le reste proviendra en bonne partie du fonds de roulement et du surplus de la Ville, de même que de la taxe fédérale­ sur l'essence.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer