Incendie dans un quadruplex à Granby

L'incendie d'un quadruplex situé à l'angle des rues... (Alain Dion)

Agrandir

L'incendie d'un quadruplex situé à l'angle des rues Lebrun et Paul-Comtois, samedi soir, à Granby, a été maîtrisé vers 18 h 15.

Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) « Mon amie dormait. Elle a entendu cogner, mais elle était dans les vapes et ne s'est pas réveillée. Finalement, c'est sa coloc qui était dans la douche qui l'a réveillée. Ça aurait pu tourner au drame », raconte une amie de deux sinistrées, au lendemain d'un important incendie survenu samedi en fin d'après-midi à Granby.

«La cause probable est un article de fumeur»,... (Alain Dion) - image 1.0

Agrandir

«La cause probable est un article de fumeur», explique le directeur des services incendie de Granby, Pierre Lacombe.

Alain Dion

Le deuxième étage de la partie droite du... (Alain Dion) - image 1.1

Agrandir

Le deuxième étage de la partie droite du quadruplex, où vivaient Vanja et Vicky, a été la section la plus gravement endommagée.

Alain Dion

Deux logements d'un quadruplex situé à l'angle des rues Lebrun et Paul-Comtois, ont été lourdement endommagés. Une campagne de financement GoFundMe a été lancée pour venir en aide aux deux jeunes femmes qui ont tout perdu dans le brasier.

Ces dernières résidaient au deuxième étage du quadruplex, là où le feu a fait le plus de dommages. Elles ont seulement eu le temps d'attraper leur manteau et de quitter en toute hâte l'immeuble, qui commençait à s'embraser. 

« Elles ne peuvent rien récupérer. Elles ont seulement eu le temps d'enlever leur voiture du bâtiment. Au moins, elles sont assurées, mais ça ne va pas rembourser tout ce qu'elles ont perdu. Elles ont des besoins immédiats à combler, comme se refaire une garde-robe », raconte Jessica Poulin, attristée pour ses amies, Vanja et Vicky. 

Elle croit qu'avec un petit coup de pouce, tout juste avant la période des Fêtes, « cette dure épreuve pourrait se transformer en quelque chose de positif ». « Quand on est jeunes, on a rarement beaucoup d'argent de côté. Parfois, des petits gestes peuvent faire toute la différence. J'ai mis un objectif de 3000 $ au hasard. Ce qui compte c'est qu'on puisse les aider », croit Jessica Poulin. 

Il est possible de donner au lien suivant : https ://www.gofundme.com/incendie-aidons-vanja-et-vicky. 

En tout, l'incendie a laissé à la rue sept personnes, qui ont rapidement été prises en charge par l'Unité de sauvetage de la Haute-Yamaska et la Croix-Rouge. Un bénévole les a rencontrées afin de connaître leurs besoins, que ce soit en hébergement, en alimentation ou pour des vêtements. Elles ont reçu du même coup une aide d'urgence de 72 heures.

Cause probable : un article de fumeur

Un article de fumeur serait probablement à l'origine de l'incendie, dont les dommages sont estimés à plus de 100 000 $, selon le directeur des services incendie de Granby, Pierre Lacombe.

« Je ne suis pas capable de mettre une certitude sur la cause. Mais la cause probable est un article de fumeur. En y allant par élimination de causes, l'état des lieux et à la lumière des déclarations des locataires, c'est ce qui sera écrit dans notre rapport », a expliqué M. Lacombe, en entrevue dimanche avant-midi avec La Voix de l'Est.

Le feu a pris naissance à l'arrière du bâtiment, en dessous de l'escalier, dans un espace destiné au remisage d'objets. D'importantes flammes se sont dégagées du toit, qui a été gravement endommagé. Heureusement, le brasier ne s'est pas propagé à l'immeuble voisin en raison d'un mur coupe-feu et du travail des pompiers. Personne n'a été blessé. 

Trentaine de pompiers

À l'arrivée des pompiers, l'évacuation était en cours. Des gens du voisinage ont pris leur courage à deux mains pour venir en aide à des locataires, certains étant des personnes âgées ayant de la difficulté à se déplacer. 

« Le feu sortait par la partie droite du bâtiment et s'était propagé à la toiture. Le mur pare-feu a bien fait son travail. Une fois l'évacuation complétée, les pompiers sont entrés à l'intérieur, ont défait le toit et ont procédé à l'extinction », a indiqué Pierre Lacombe. 

Une trentaine de pompiers ont été déployés pour l'intervention. Quatre camions ont été dépêchés sur les lieux, dont le camion-échelle. Policiers et ambulanciers se trouvaient également sur les lieux de manière préventive. Hydro-Québec a coupé le courant dans le secteur, le temps des opérations. Le feu a été totalement maitrisé vers 18 h 15.

Rencontré sur les lieux samedi soir, le propriétaire de l'immeuble s'est dit « soulagé qu'il n'y ait pas de blessé et que ce ne soit que des dommages matériels ».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer